Spread the love


Le fonctionnement de notre cerveau reste, sur bien des points, assez mystérieux. Une nouvelle étude, réalisée par le Salk Institute (aux États-Unis), a tenté d’évaluer la « puissance » de cet organe en mesurant sa capacité de stockage, ainsi que la force et la plasticité synaptiques.

Comment les messages circulent-ils dans le cerveau ?

Mini-leçon de biologie (simplifiée). Quand un message circule dans le cerveau, il « saute » de neurone en neurone. Pour ce faire, il emprunte les dendrites, ces prolongements ramifiés qui se trouvent aux extrémités des neurones. Au bout de chaque dendrite, il y a une synapse : dans ce minuscule espace qui sépare deux neurones, un message électrochimique se transmet – et c’est ainsi que le message progresse.

Les synapses ne sont pas figées : avec le temps (et sous l’influence de différents facteurs environnementaux), certaines se renforcent tandis que d’autres s’affaiblissent – on parle de plasticité synaptique. Grâce aux phénomènes d’apprentissage, la force et la précision synaptiques peuvent également progresser.

Le cerveau humain, plus puissant que n’importe quel ordinateur

En étudiant des cerveaux de rats (et, plus précisément, des hippocampes : ces zones cérébrales sont associées à la mémoire et à l’apprentissage), les chercheurs du Salk Institute ont fait une découverte étonnante : les capacités de stockage du cerveau seraient 10 fois plus importantes que ce que l’on croyait jusque là.

Ainsi, une synapse contiendrait entre 4,1 et 4,6 bits d’information. Pour rappel, en informatique, le « bit » est une unité de mesure qui désigne une quantité d’information. Or, les scientifiques estiment aujourd’hui que, dans 1 cm3 de cerveau humain, il y a environ 10 000 milliards de synapses. Et 100 000 milliards de signaux synaptiques seraient produits chaque seconde dans tout le cerveau. Autrement dit : le cerveau de l’être humain serait largement (et de très loin !) supérieur en puissance à n’importe quel ordinateur !

Source : Neural Computation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *