Spread the love


Une étude américaine publiée au sein du JAMA Network Open a montré que la solitude et l’isolement pouvaient augmenter vos risques de troubles de santé mentale, de prises de poids, de déclin cognitif et de maladies chroniques. Certaines études l’avaient déjà démontré, or, des chercheurs américains ont voulu expliquer ce phénomène dernièrement grâce à l’analyse de la chimie du cerveau. En tout, 93 participants ont contribué à cette étude : ils ont été soumis à des IRM et des images d’aliments leur étaient présentées. Ainsi, les chercheurs ont pu analyser les réactions de certaines zones de leur cerveau.

La solitude impacte vos envies de sucreries

Les sujets les plus isolés socialement présentaient des réactions chimiques plus importantes dans les zones du cerveau régulant les envies, comparé aux sujets plus actifs. Les chercheurs ont aussi observé que les envies de sucres étaient plus marquées pour le groupe le plus isolé.

Cela n’est pas sans conséquence pour la santé. En effet, les risques d‘obésité et de diabète de type 2 augmentent avec les envies de sucre. Les chercheurs se sont aussi aperçus que les sujets les plus concernés par la solitude présentaient un pourcentage plus élevé de graisse corporelle.

La solitude et l’isolement peuvent être liés à différents facteurs, dont l’anxiété sociale. Au-delà de l’impact physique que cela peut engendrer, les dégâts psychologiques sont importants : perte d’estime de soi, de confiance, dépressions… Heureusement, il existe des solutions.

3 solutions pour contrer l’anxiété sociale

Les personnes souffrant d’anxiété sociale ont tendance à se sentir très nerveuses ou mal à l’aise lorsqu’elles se retrouvent face aux autres. Elles craignent de faire quelque chose d’embarrassant ou d’humiliant, ou que les autres aient une mauvaise opinion d’elles. Ces personnes sont très gênées et se sentent constamment « sur scène ». Si vous vous reconnaissez, il est conseillé de consulter un professionnel de santé.

Identifiez ce que vous n’appréciez pas

Il peut parfois s’avérer difficile de mettre des mots sur ce qui cause cette anxiété. Pourtant, la clé peut être d’identifier le mal. Les raisons sont diverses : la présence de certaines personnes, l’activité en elle-même ou bien l’atmosphère globale. Pour garder vos interactions sociales, adaptez vos sorties en fonction de vos besoins. Parlez-en à vos proches. Ne gardez pas votre mal-être pour vous.

Concentrez-vous uniquement sur les personnes qui vous accompagnent

La plupart des angoisses liées à l’anxiété sociale sont liées par la peur d’être jugé par les autres. Essayez-donc de vous mettre dans une bulle et de vous focaliser sur les personnes avec qui vous êtes. Ne regardez qu’elles et interagissez avec au maximum pour vous occuper l’esprit. Au bout de quelques minutes, vous arriverez à vous détendre en oubliant les autres que vous ne connaissez pas.

Osez les cours de théâtre

Cela peut paraître très difficile au premier abord, mais une fois la barrière franchie, le théâtre est une arme idéale pour combattre l’anxiété sociale. Cela peut aider à vous libérer du regard des autres et à gagner confiance en vous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *