Spread the love


Pour les jeunes parents, pas toujours simple de choisir le jouet idéal. Pas trop lumineux, pas trop bruyant, les options se multiplient dans les rayons des magasins de jouets. Et les parents sont souvent perdus ! Sur Instagram, le Dr Jimmy Mohamed a publié une vidéo où il recommande aux parents de ne pas choisir de jouet en plastique. « On ne devrait jamais, jamais donner de jouets en plastique aux enfants et encore moins aux bébés », martèle le médecin sur le réseau social.

« La première des choses qu’il va faire quand il attrape le jouet, c’est de le mettre à la bouche et lorsqu’il met ce genre de jouets à la bouche il va se contaminer avec des perturbateurs endocriniens. Un perturbateur endocrinien c’est une substance qui va simuler, miner ou bloquer le fonctionnement d’une hormone. Le problème c’est que l’ensemble de l’organisme est régulé par une hormone. Le moindre dérèglement à des conséquences dramatiques pour la santé », souligne le Dr Jimmy Mohamed.

Il rappelle que les perturbateurs endocriniens augmentent le risque de cancers hormonodépendants comme le cancer du sein, des malformations urogénitales chez les petits garçons, des pubertés précoces, du diabète, etc. « Ce poison invisible, il faut essayer de s’en prémunir en bannissant le plastique et les jouets en plastique », recommande le Dr Jimmy Mohamed.

Le bisphénol omniprésent

Des inquiétudes confirmées par l’Anses (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) : « En 2011, sur la base d’un rapport relatif aux effets sanitaires du Bisphénol A, l’Anses a conclu à l’existence d’effets avérés chez l’animal (effets sur la reproduction, sur la glande mammaire, sur le métabolisme, le cerveau et le comportement) et d’effets suspectés chez l’Homme (effets sur la reproduction, sur le métabolisme et les pathologies cardiovasculaires). Ces effets pourraient être observés mêmes à de faibles niveaux d’exposition, au cours des phases sensibles du développement de l’individu.

En décembre dernier, des journalistes de l’émission « Vert de Rage », diffusée sur France 5, ont analysé la présence de brome sur une centaine de jouets. 10 % des jouets pour enfants étaient contaminés par ces substances considérées comme des agents cancérogènes ou des perturbateurs endocriniens. En avril 2023, une enquête réalisée par l’UFC-Que Choisir avait également permis de mettre en évidence la présence de bisphénol dans un grand nombre de produits pour bébé et de contenants alimentaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *