Spread the love


Définition et causes : d’où viennent les vergetures ?

Une vergeture est une déchirure du derme, à savoir de la couche moyenne de la peau située entre l’épiderme et l’hypoderme. Elle correspond à une rupture des fibres de collagène. « Ce sont des cicatrices, qui résultent de la distension de la peau, suite à une prise ou une perte de poids rapide », résume la Docteure Pouget. Elles peuvent apparaître suite à une poussée de croissance à l’adolescence, à une prise de poids importante et rapide – que ce soit en masse grasse ou en masse musculaire chez les haltérophiles – ou encore à une grossesse.

Pour autant, nous ne sommes pas tous égaux face aux vergetures, et il existe quelques facteurs de risques qui expliquent que certaines personnes y sont plus sujettes que d’autres :

  • l’hérédité : une femme dont la mère et les sœurs ont eu des vergetures de grossesse risque davantage d’en avoir également ;
  • les variations hormonales : qui expliquent également leur apparition pendant la grossesse et l’adolescence ;
  • l’âge : plus on est jeune, avec une peau ferme et tendue, plus celle-ci risque de craquer. Les femmes d’un certain âge sont donc moins sujettes aux vergetures ;
  • la finesse de la peau : une peau épaisse résiste mieux à l’étirement qu’une peau très fine, pauvre en collagène et en élastine. C’est aussi ce qui explique que les peaux très claires – souvent fines – y soient plus sujettes que les peaux mates et noires généralement épaisses ;
  • certaines maladies métaboliques, comme le syndrome de Cushing qui provoque une sécrétion trop importante de cortisol, favorisent l’apparition de vergetures ;
  • un traitement médicamenteux à base de corticoïdes, qu’il soit par voie externe en crème ou par voie orale, fragilise également le derme.

Cuisses, fesses, ventre, hanches, seins : localisations les plus fréquentes

  • Conséquences directes de l’étirement excessif de la peau, les vergetures s’installent de préférence sur les zones du corps où s’accumulent les graisses : hanches, cuisses, fesses, seins et ventre pour les femmes. Pendant la grossesse, le ventre est le premier touché par les vergetures, souvent localisées en étoile autour du nombril, ou sur le bas du ventre.
  • Chez les hommes, elles s’invitent généralement sur le bas du dos, vers les poignées d’amour.

Combien de temps les vergetures restent rouges pour devenir blanches ?

Dans un premier temps, les vergetures sont rouge violacé, conséquence de la dilatation et de l’inflammation des vaisseaux sanguins : elles sont en phase inflammatoire. Cette phase dure plus ou moins longtemps en fonction des personnes, généralement quelques mois, puis laisse place à la phase cicatricielle avec des vergetures blanches et légèrement nacrées.

Est-il possible de faire disparaître les vergetures ?

Dre Caroline Pouget, dermatologue : Plus les vergetures sont prises en charge rapidement dès leur apparition, plus le traitement sera efficace. Il est donc important d’agir dès le début de la phase inflammatoire, quand elles sont encore rouges violacées. 

Lorsqu’elles sont blanches et cicatrisées, le travail sera plus long et le résultat généralement moins bon : « elles peuvent alors être significativement réduites, mais rarement totalement effacées » précise la spécialiste.

Laser, crèmes, lumière pulsée : Comment enlever ou faire diminuer les vergetures ?

Le premier traitement des vergetures, lorsqu’elles sont encore rouges et inflammatoires, est un traitement par crème à base de vitamine A acide ou rétinoïdes (trétinoïne, isotrétinoïne). « Ces crèmes agissent en diminuant l’inflammation. Elles sont irritantes, et doivent donc être utilisées un jour sur deux pour les peaux les plus fines et sensibles et pendant deux à trois semaines maximum », détaille la dermatologue. Leur efficacité dépend des personnes et de leur type de peau, mais elles peuvent dans certains cas suffire à les faire disparaître. Ces crèmes à base de rétinoïdes sont prises en charge par la Sécurité sociale.

Si les résultats ne sont pas satisfaisants après trois semaines de ce traitement, des séances de laser IPL (Intense Pulse Light) peuvent être proposées au patient.

Dre Caroline Pouget : Après application d’un gel facilitant la transmission des ondes dans le derme, l’IPL absorbe le rouge des cicatrices séance après séance et interrompt le processus inflammatoire.

Le patient devra ensuite appliquer une crème cicatrisante pour améliorer le résultat.
Deux à trois séances espacées d’un mois peuvent suffire pour donner d’excellents résultats. Le prix moyen d’une séance est de 200 à 250 euros.

Lorsque les vergetures sont blanches, donc en phase cicatricielle, il faut passer à un traitement plus puissant, tel que le laser fractionné. Ce traitement consiste à réaliser dans le derme des petits puits microscopiques, plus ou moins profonds et rapprochés, à l’aide du faisceau laser. « On laisse volontairement des intervalles de peau saine entre les zones traitées, pour permettre une cicatrisation plus rapide », explique la dermatologue. Les vergetures blanches nécessitent généralement 4 à 5 séances de laser fractionné, au prix moyen de 300 à 400 euros la séance. « Le résultat n’est pas garanti et dépend de l’épaisseur de la vergeture et de la réponse de la peau au laser », indique la Dre Pouget.

Vergetures de grossesse : quelle prévention ?

Il existe un certain nombre de moyens de prévenir l’apparition de vergetures, à mettre en place dès le début de la grossesse.

« Le premier point est l’hydratation de la peau, qui doit être maximale pour renforcer son élasticité et limiter les risques de rupture du derme », insiste la dermatologue. Il existe un grand nombre de soins spécifiques de prévention de vergetures, sous forme d’huile de massage, de baumes ou de crèmes. L’huile d’amande douce et l’huile d’argan, riches en vitamine A, sont également conseillées. Mais toute crème hydratante peut suffire à limiter l’apparition des vergetures en maintenant un bon niveau d’hydratation de la peau.

Ces soins hydratants doivent idéalement être appliqués deux fois par jour, le matin et le soir sur le ventre, mais aussi sur les hanches, cuisses et fesses, en prévision d’une possible prise de poids plus générale.

« Veiller à ce que la prise de poids soit progressive et minimale est essentiel pour limiter les risques de vergeture pendant la grossesse », précise la dermatologue, qui préconise une alimentation équilibrée et diversifiée, et une activité physique régulière.

Enfin, il est primordial de boire beaucoup d’eau, puisque l’hydratation du derme dépend également de l’apport hydrique par voie orale.

Il est cependant important de rappeler que pour certaines femmes prédisposées aux vergetures, aucune prévention quelle qu’elle soit ne suffira à empêcher leur apparition. Les vergetures de grossesse sont parfois une fatalité, alors inutile de s’autoflageller si elles apparaissent !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *