Spread the love


En France, le vaccin contre le HPV, responsable de presque tous les cas de cancer du col de l’utérus et également des verrues génitales, n’est pas obligatoire. Pourtant, avec une couverture vaccinale suffisamment élevée, il serait possible de réduire considérablement la circulation du HPV, voire d’envisager son éradication à long terme, ce qui constituerait un succès majeur en santé publique. Les explications du Dr Olivia Anselem, gynécologue-obstétricienne à la maternité Port-Royal – Hôpital Cochin à Paris et co-auteure de “Il était 9 mois…” – Éditions Albin Michel. 

Nous attirons votre attention sur le fait que l’émission 52′ Santé, consacrée à la prévention et à la vaccination, vise à présenter les dernières évolutions en France dans ces domaines. Il convient de souligner que certaines des informations diffusées peuvent ne pas être validées par les autorités sanitaires nationales. Elles ne doivent pas être mises en pratique sans l’avis d’un professionnel de santé. À noter également que le laboratoire Pfizer n’a pas contribué à la conception de l’émission. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *