Spread the love


Les résultats révèlent une contradiction marquée entre la perception du comportement des Français et la réalité. Que ce soit en voiture, à vélo, à pied, en trottinette, en scooter ou en moto, 93 % des Français estiment être attentifs envers les autres usagers de la route, tandis que 86 % pensent que les autres usagers adoptent une attitude individualiste. Dans le but de favoriser une coexistence paisible sur la route, l’association Prévention Routière et l’assureur Wakam sensibilisent les Français grâce à une expérience ludique sur le partage de la route. 

93 % des Français estiment être attentifs envers les autres usagers de la route, dont 49 % se considèrent très attentifs, peu importe la manière de se déplacer. Il semblerait donc que le danger ne provienne pas de soi, mais des autres : 86 % des Français estiment que les personnes se déplaçant sur la voie publique adoptent un comportement individualiste, en restant concentrées sur leurs propres déplacements et en accordant la priorité à leurs besoins personnels. Cette proportion atteint même 91 % en Île-de-France (source 1).

Un manque de communication qui crée des situations de tension

79 % des Français estiment que les usagers de la route ne communiquent pas suffisamment entre eux (par des signes de la main, des échanges de regards… sans animosité ni énervement). Ce sentiment est particulièrement marqué chez les conducteurs de deux-roues motorisés : pour 87 % d’entre eux.

Cependant, les Français avouent adopter des comportements dangereux lorsqu’ils se déplacent, qu’il s’agisse de manque d’attention, de communication insuffisante ou d’agressivité.

Ainsi, lors de leurs déplacements :

  • 55 % des Français ne se montrent pas toujours attentifs à leur environnement ;
  • 52 % se montrent parfois agressifs ;
  • 50 % admettent manquer de courtoisie envers les autres usagers ;
  • 50 % ne signalent pas systématiquement leurs intentions ;
  • 44 % utilisent parfois leur téléphone, avec ou sans kit mains libres ;
  • 30 % écoutent parfois de la musique avec un casque ou des écouteurs.

Ces comportements varient selon le mode de déplacement utilisé. Par exemple, ce sont principalement les automobilistes qui reconnaissent avoir parfois un comportement agressif envers les autres usagers, 59 % d’entres eux. En revanche, seuls 36 % des piétons avouent être parfois agressifs, mais ils sont plus nombreux à avouer ne pas signaler systématiquement leurs intentions 59 % environ. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *