Spread the love


Il est essentiel de consommer des fruits pour rester une bonne santé. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) conseille d’en consommer deux portions chaque jour. Pour information, une portion équivaut à peu près à 90 g de fruit, ce qui représente 1 pomme, 5 prunes, 5 fraises, 1 banane, 2 abricots…

Cependant, il y a un hic : les fruits disponibles dans les supermarchés sont fréquemment contaminés par des pesticides. Selon une recherche menée par l’UFC-Que-Choisir en 2022, 51 % des fruits et légumes vendus en France contiendraient des résidus d’un pesticide potentiellement dangereux, et 30 % d’entre eux auraient des traces d’au moins deux pesticides à risque.

Quels sont les fruits les plus contaminés par ces substances dangereuses pour la santé ? L’Environmental Working Group (EWG – une organisation à but non lucratif basée aux États-Unis) a étudié des échantillons provenant de 46 fruits et légumes différents commercialisés outre-Atlantique. À noter : avant chaque test, les échantillons ont été nettoyés, épluchés et/ou frottés !

Le pire fruit sur le plan des résidus de pesticides, c’est… la fraise

Selon l’EWG, le pire fruit sur le plan des résidus de pesticides, c’est… la fraise. Une triste première place qui ne surprend pas vraiment puisqu’en 2013 déjà, l’association Générations futures avait révélé que 92 % des fraises (d’origine française ou espagnole) vendues en France étaient contaminées. Dans le détail, l’association avait identifié 37 molécules problématiques dans les échantillons testés, dont 8 perturbateurs endocriniens. Les fraises espagnoles étaient, à l’époque, pires que les fraises françaises.

D’après l’étude de l’organisation EWG, après les fraises arrivent les épinards, les choux (kale, vert et frisé), les pêches, les poires et les nectarines.

Une seule solution : le choisir bio

Comment se protéger contre les pesticides lorsqu’on veut manger des fruits ? Une seule solution : consommer des fruits issus de l’agriculture biologique. « Plus de 85 % des végétaux bios sont exempts de résidus de pesticides dangereux, précisait l’UFC-Que-Choisir en 2022. Pour [les fruits et les légumes] qui ne s’épluchent pas et qui sont souvent contaminés (cerise, fraise, haricot, salade…), le bio est donc intéressant. Les labels « sans pesticides » sont également fiables. » Cet été, à nous les bonnes fraises bio !

Source : Environmental Working Group (EWG)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *