Spread the love


Les États-Unis sont en alerte après la survenue de 19 cas de botulisme chez des femmes dans neuf États différents, toutes ayant récemment reçu des injections de Botox. Selon un rapport des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), neuf de ces femmes ont dû être hospitalisées, et quatre ont nécessité une administration d’antitoxine botulique en raison du risque de propagation de la toxine dans leur organisme.

Ce phénomène inquiétant est attribué à des injections réalisées par du personnel non médical ou insuffisamment formé, dans des environnements non médicaux tels que des domiciles ou des spas. Ces pratiques, également observées en France, soulèvent de sérieuses préoccupations quant à la sécurité des procédures cosmétiques.

Le Botox, dérivé de la toxine botulique, est utilisé pour traiter les rides en bloquant temporairement les signaux nerveux vers les muscles du visage. Cependant, la toxine botulique peut également causer le botulisme, une maladie grave qui entraîne une paralysie musculaire, des troubles visuels et respiratoires, voire la mort.

Les consommateurs sont appelés à la vigilance et à consulter uniquement des professionnels de santé certifiés pour les injections de Botox. En cas de doute sur la légitimité du produit utilisé ou en présence d’effets indésirables, il est recommandé de contacter immédiatement un professionnel de santé ou de se rendre aux urgences pour recevoir les soins appropriés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *