Spread the love


Le système DeepView, alimenté par l’intelligence artificielle (IA), offre une méthode révolutionnaire pour évaluer rapidement la gravité des brûlures et déterminer si une intervention chirurgicale est nécessaire pour éviter des cicatrices permanentes.

Actuellement, les médecins doivent souvent attendre jusqu’à deux jours pour évaluer si une greffe de peau est nécessaire chez les patients souffrant de brûlures graves. Cependant, grâce à DeepView, cette décision peut être prise en moins de 30 secondes. La technologie repose sur une caméra spéciale connectée à un programme d’IA qui analyse les images des brûlures. Dans la plupart des cas, DeepView peut identifier de manière précise les lésions cutanées irréversibles, permettant ainsi aux médecins d’intervenir rapidement.

Gain de temps et de précision

Cette avancée pourrait considérablement réduire le temps d’attente des patients avant une intervention chirurgicale, ce qui est crucial pour les victimes de brûlures. Actuellement, les médecins doivent souvent se fier aux scanners des hôpitaux, ce qui peut entraîner des délais d’attente importants. De plus, des études ont révélé que les chirurgiens ne parviennent à évaluer avec précision la gravité des brûlures que dans la moitié des cas.

Au Royaume-Uni, où environ 175 000 personnes sont hospitalisées chaque année pour des brûlures, cette nouvelle technologie pourrait avoir un impact significatif. Environ 1 000 de ces patients nécessitent une greffe de peau, une procédure vitale pour ceux dont la peau brûlée ne se rétablira pas naturellement. DeepView a été présenté lors d’une réunion de la British Association of Plastic, Reconstructive and Aesthetic Surgeons (BAPRAS) et a suscité un grand intérêt pour son potentiel à améliorer les soins aux patients atteints de brûlures.

M. Chris Lewis, spécialiste des brûlures au Northern Regional Burn Centre, où DeepView est en cours de test, a souligné l’importance de cette technologie :

“Il semble fournir des réponses beaucoup plus rapides aux patients quant à la nécessité d’une greffe de peau. De plus, il semble être plus précis que les médecins pour repérer les lésions graves. C’est une technologie qui change la donne et qui pourrait avoir un impact significatif sur les soins aux patients atteints de brûlures.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *