Spread the love


Léane, une adolescente de 17 ans, partage son histoire poignante après avoir été gravement affectée par les effets secondaires d’un antibiotique. Ce traitement, prescrit pour une sinusite, a plongé la jeune fille dans un calvaire de douleurs insoutenables, l’empêchant de mener une vie normale.

En décembre 2023, Léane a consulté un médecin pour une sinusite surinfectée. Initialement traitée avec de l’amoxicilline, elle a été dirigée vers de la Lévofloxacine, un antibiotique de la famille des fluoroquinolones, en raison de la rupture de stock du premier médicament. Malheureusement, cette décision a entraîné une cascade de complications pour la jeune fille.

« Même la morphine ne fait pas effet », déplore sa mère, Nadège, soulignant l’ampleur de la souffrance endurée par Léane au quotidien.

Des tendinites généralisées, des neuropathies et des douleurs musculaires ont transformé sa vie en cauchemar, l’obligeant à se déplacer en fauteuil roulant et à renoncer à ses activités quotidiennes.

Léane n’est malheureusement pas la seule victime de ces effets indésirables. Une enquête ouverte par le parquet de Paris fin mars fait suite aux plaintes déposées par une vingtaine de patients confrontés aux mêmes problèmes. Ces cas mettent en lumière les risques liés à l’utilisation des fluoroquinolones, des antibiotiques largement prescrits malgré leur potentiel de causer des effets secondaires graves et durables.

Bien que ces médicaments aient été restreints en 2019 pour ne traiter que les infections graves, leur utilisation excessive persiste. Les autorités sanitaires appellent à la prudence et recommandent de privilégier d’autres options thérapeutiques chaque fois que possible pour éviter de nouveaux cas comme celui de Léane.

Face à cette situation, des actions sont entreprises pour sensibiliser les professionnels de santé et mieux encadrer la prescription de ces antibiotiques. Cependant, les victimes comme Léane et leur famille se retrouvent souvent seules, confrontées à des douleurs invalidantes sans recours approprié.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *