Spread the love


La France est le premier producteur européen d’œufs. Et en moyenne, un Français consomme 230 œufs par an, d’après le ministère de l’Agriculture. Si chacun le fait cuire de la façon qu’il préfère, un certain nombre de consommateurs fait le choix de se tourner vers les œufs bio, dans une optique de respect du bien-être animal, et dans l’idée de consommer un produit ayant des bienfaits pour la santé.

Or, d’après le médecin nutritionniste Arnaud Cocaul, ce choix ne serait pas le plus judicieux. En effet, un œuf bio se reconnaît à son emballage, ses logos, et au code « 0 » imprimé sur sa coquille. Ce code certifie, entre autres, un élevage en plein air, ainsi qu’une alimentation à 100% végétale, dont 95% minimum des matières premières sont issues de l’agriculture biologique.

« Entre l’éthique et la réalité »

Problème : « Les sols sont contaminés actuellement par tous les pesticides, les herbicides, les fongicides qu’on balance à tour de bras », déclare le médecin, interrogé par Yahoo. « Les œufs les plus sécurisants actuellement sont les œufs de poules en claustration, c’est-à-dire les œufs de poules qui ont été élevées en batterie et surveillées avec des apports nutritionnels surveillés. Donc vous voyez qu’entre l’éthique et la réalité, c’est compliqué. »

Par la même occasion, Arnaud Cocaul rappelle que, bio ou non, l’œuf est une excellente source de protéines. « Concrètement, un œuf apporte dix grammes de protéines. Il n’est pas cher. Donc c’est une source de protéines qui est très intéressante pour les gens ayant un budget alimentaire extrêmement serré. »

La consommation idéale, selon lui, s’élève à 6 ou 7 œufs par semaine, sauf pour les personnes souffrant de cholestérol familial. « C’est une maladie très particulière où toute la famille est concernée par un taux de cholestérol excessif », précise-t-il à Yahoo. Pour limiter le taux de cholestérol ingéré, on peut se concentrer sur le blanc d’œuf, qui n’en contient pas, ou opter pour des œufs à la coque. « Il ne faut pas que le jaune d’œuf soit trop cuit parce que dans ce cas-là, vous faites monter votre taux de cholestérol », conclut le spécialiste.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *