Spread the love


Une prouesse médicale. Aux États-Unis, des médecins de Boston ont réalisé une chirurgie fœtale pour traiter une affection cérébrale rare connue sous le nom de malformation de la veine de Galen. Comme le raconte CNN, cette opération a été réalisée avant la naissance du bébé, elle a été guidée par échographie. Cette procédure a été détaillée dans la revue scientifique Stroke.

« La malformation anévrysmale de la veine de Galien (MAVG) est une malformation vasculaire congénitale caractérisée par la dilatation d’une veine embryonnaire précurseur de la veine de Galien. Il s’agit d’une lésion développée dans la période embryonnaire, sporadique, plus fréquente chez le garçon » détaille Orphanet. Dans ce cas, le vaisseau sanguin qui transporte le sang du cerveau au cœur ne se développe pas correctement.

Malgré les progrès des soins, « 50 à 60 % de tous les bébés atteints de cette maladie tomberont très malades immédiatement. Et pour ceux-ci, il semble qu’il y ait environ 40 % de mortalité », a déclaré le Dr Darren Orbach, radiologue au Boston Children’s Hospital et expert dans le traitement de cette maladie auprès de CNN. Avant de préciser qu’environ la moitié des nourrissons qui survivent souffrent de graves problèmes neurologiques et cognitifs.

Un bébé en bonne santé

C’est lors d’une échographie réalisée à 30 semaines de grossesse que Derek et Kenyatta Coleman ont appris que quelque chose n’allait pas : « Elle m’a dit que quelque chose n’allait pas au niveau du cerveau du bébé et que son cœur avait grossi », raconte Kenyatta. Elle apprend que son bébé est atteint de cette malformation. Ils ont souhaité prendre part à un essai clinique mené par les hôpitaux Brigham and Women’s et Boston Children’s. Rapidement, l’intervention a été réalisée. « Une fois que le fœtus est dans la position optimale, il reçoit une petite injection de médicament pour qu’il ne bouge pas et il reçoit également une petite injection de médicament pour soulager la douleur », explique le Dr Louise Wilkins-Haug, directrice de division de la médecine fœtale maternelle et de la génétique reproductive au Brigham and Women’s Hospital.

Comme le détaille CNN, « les médecins ont inséré une aiguille à travers la paroi abdominale, enfilant soigneusement un cathéter à travers l’aiguille, afin que les minuscules bobines métalliques puissent remplir la veine, ralentir le flux sanguin et réduire la pression ». Des signes d’amélioration ont immédiatement été repérés. Deux jours après, le bébé est venu au monde. Ce nouveau-né est maintenant âgé de deux mois, il est en pleine forme et ne prend aucun médicament pour l’insuffisance cardiaque. Son examen neurologique est normal.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *