Spread the love


Au risque de vous surprendre, le tennis est le deuxième sport le plus pratiqué en France, après le football. Chaque échange de balle combine puissance et précision, l’occasion d’entretenir sa forme physique, mais aussi de s’amuser tout en développant ses capacités cognitives. On fait le point sur les avantages et les particularités de ce sport avec la Dre Anne Gires, médecin coordonnateur national de la Fédération Française de Tennis (FFT) en charge du Tennis Santé. 

Rappel : en quoi consiste le tennis ?

Le tennis est un sport de raquette qui se joue soit en simple (un joueur contre un autre), soit en double (deux joueurs contre deux autres) sur un terrain rectangulaire divisé en son centre par un filet. Comme le précise la Fédération Française de Tennis, il n’est autre qu’une adaptation anglaise du célèbre jeu de Paume. “Le tennis moderne et l’ère open ont débuté en 1968. Mais c’est au début des années 1980 que ce sport a connu son essor”, indique-t-elle. Et de préciser : “aujourd’hui, le tennis compte plus d’un million de licenciés en France et quatre millions de pratiquants” (source 1). 

Concrètement, les joueurs utilisent une raquette pour frapper une balle en caoutchouc recouverte de feutre jaune par-dessus un filet de 80 cm de haut. Leur objectif ? Faire rebondir la balle dans le terrain adverse de sorte à ce que leur adversaire ait du mal à la renvoyer ou fasse une faute. Sur terre battue, sur gazon, sur moquette ou sur terrain synthétique… Il est de plus en plus accessible et reconnu pour ses vertus thérapeutiques. Certains matchs durent 1 heure 30 et d’autres plus de 3 heures en raison du comptage des points pour le moins énigmatique vu de l’extérieur. 

Le saviez-vous ? Le match de tennis le plus long de l’histoire s’est tenu le 22 juin 2010 à Wimbledon. Il a opposé les joueurs Nicolas Mahut et John Isner pendant 6h34

Connaissez-vous l’Urban tennis et le Beach tennis ? 

L’Urban tennis est une nouvelle pratique qui se veut plus accessible et plus libre : il peut se pratiquer dans des espaces non conventionnels, comme des rues, des parkings, des cours d’écoles, etc. Les règles peuvent varier en fonction des participants et de l’espace disponible, mais l’objectif principal reste le même : faire rebondir une balle en mousse sur une surface dure et marquer des points en jouant contre un adversaire à l’aide de raquettes de 21 pouces. Le tout en ayant la possibilité d’utiliser le mobilier urbain (bancs, murs, murets etc.). 

Le Beach tennis, comme son nom l’indique, se joue traditionnellement en extérieur sur des plages de sable, dans des clubs, des bases de loisirs ou des beach parc. Il combine des éléments du tennis, du beach volley et du badminton et peut aussi se pratiquer en intérieur dans une structure couverte de multisports de sable, ou une structure dédiée. Très populaire dans les stations balnéaires et les communautés côtières, il se pratique tout au long de l’année avec des raquettes spéciales et une balle légèrement plus lourde que celle du tennis traditionnel !

À quel âge les enfants peuvent commencer le tennis ?

Les enfants peuvent commencer à jouer au tennis dès l’âge de 3 ans, bien que cela puisse varier d’un enfant à l’autre en fonction de leur développement et de leur coordination. La Fédération prévoit des cours de niveau spécialement adaptés aux 3- 4 ans et aux 5-6 ans qui permettent aux enfants de développer leurs compétences psychomotrices et de se familiariser avec le tennis dans un cadre adapté, ludique et sécurisant

Grossesse : est-ce un sport adapté aux femmes enceintes ?

La mobilité des femmes enceintes peut être temporairement réduite, mais rien de ne les empêche de continuer à jouer pendant leur grossesse, à condition de prendre des précautions et de suivre les conseils de leur médecin. “Le tennis n’est pas un sport dangereux pour les femmes enceintes. Le maître-mot, c’est l’adaptation : on leur conseille généralement de ralentir le rythme et de stopper la pratique à la fin du deuxième semestre ou dès qu’elles ressentent un inconfort”, indique la Dre Gires.

Les personnes âgées peuvent-elles se mettre à jouer au tennis ?

Le tennis est un sport tout à fait adapté aux personnes âgées. De nombreux clubs proposent d’ailleurs des programmes de Tennis Santé spécifiquement conçus pour les seniors. En effet, le tennis peut favoriser leur autonomie et préserver leur santé : il améliore leur santé cardiovasculaire, soutient leur masse musculaire et leur densité osseuse, entretient leur coordination et leur équilibre, mais stimule aussi leur cognition et leur socialisation. Autant de bénéfices qui peuvent contribuer à leur bien-être physique, émotionnel et social. 

On peut adapter la pratique aux envies et aux capacités de chacun. En cela, le tennis peut être pratiqué par tous quels que soient l’âge, l’état de santé ou les capacités sportives ! Dre Anne Gires, médecin coordonnateur national de la FFT.

Quels sont les bienfaits du tennis pour notre santé physique ?

Vous l’aurez deviné, le tennis offre une multitude de bénéfices pour notre santé : 

  • Il fait travailler le cœur et les poumons, ce qui contribue à améliorer la santé cardiovasculaire et prévient notamment le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). 
  • Il sollicite de nombreux groupes musculaires, notamment les muscles des jambes, des bras, du dos et du tronc, ce qui peut aider à tonifier et à renforcer ces muscles.
  • Il renforce notre capacité respiratoire : nos muscles respiratoires doivent se développer pour nous éviter d’être à bout de souffle et tenir la cadence durant les matchs. 
  • Il stimule particulièrement nos fonctions cognitives et fait travailler notre mémoire, notre concentration, notre réactivité et notre coordination.
  • Sans oublier qu’il favorise la proprioception et nous aider à maintenir un meilleur équilibre et une meilleure posture au quotidien
  • Comme de nombreux sports, il implique des impacts et des charges sur les os, ce qui permet de renforcer la densité osseuse et de prévenir l’ostéoporose.
  • Les mouvements de balancement, de rotation et de déplacement inhérents à la pratique peuvent aider à améliorer la souplesse et la mobilité des articulations.
  • Ce sport permet aussi de dépenser de l’énergie et de brûler un certain nombre de calories, ce qui peut favoriser le maintien d’un poids de santé et prévenir le surpoids ou l’obésité. 

“Le tennis est un formidable outil thérapeutique qui permet d’augmenter l’espérance de vie en bonne santé“, assure la Dre Gires. Selon une étude anglo-saxonne conduite en 2016, il diminue le risque de mortalité de 47 % toutes causes confondues ! Et la médecin de détailler : “Le tennis limite la mortalité cardiovasculaire, aide à réguler la glycémie, contre le diabète de type 2 et prévient de nombreuses maladies chroniques. Il est également plébiscité par les patients qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ou de la maladie de Parkinson et est intégré dans de nombreux parcours de soins de suite et réadaptation (SSR)”. 

Quels muscles fait-il travailler exactement ?

Comme indiqué ci-dessus, le tennis sollicite de nombreux groupes musculaires : 

  • Les muscles des jambes : les quadriceps (à l’avant des cuisses), les ischio-jambiers (à l’arrière des cuisses), les muscles fessiers, ainsi que les muscles des mollets sont tous sollicités lors des déplacements rapides, des changements de direction et des sauts pour atteindre la balle.
  • Les muscles du tronc : les abdominaux, les muscles lombaires et les muscles obliques sont activés pour stabiliser le tronc et nous aider à maintenir une posture solide pendant les mouvements de rotation et de frappe.
  • Les muscles des bras : les biceps, les triceps et les muscles de l’avant-bras, ainsi que les muscles de l’épaule comme les deltoïdes et les muscles de la coiffe des rotateurs, sont fortement sollicités lors des mouvements de frappe, de service et de volée.
  • Les muscles du dos : les grands dorsaux, les trapèzes et les muscles érecteurs du rachis, sont aussi impliqués dans la stabilisation et le mouvement du corps pendant les phases de jeu, notamment lors des rotations du torse.
  • Les muscles du cou sont par ailleurs sollicités lors des mouvements de rotation de la tête pour suivre la balle.
  • Sans oublier les muscles de la main et du poignet, utilisés pour saisir fermement la raquette et effectuer des mouvements de rotation rapides lors des frappes.

Est-ce que le tennis est un sport d’endurance ?

Le tennis est un sport d’endurance à de nombreux égards : 

  • Il nécessite des périodes d’activité soutenue entrecoupés de courtes périodes de récupération, ce qui sollicite le système cardiovasculaire et augmente l’endurance du cœur et des poumons. Les échanges peuvent aussi se prolonger, et les joueurs doivent être capables de maintenir un effort physique soutenu tout au long d’un match, souvent pendant plusieurs heures !
  • Les mouvements répétitifs et les déplacements rapides impliqués dans le tennis exigent une bonne endurance musculaire. Les joueurs doivent être capables de répéter des actions à maintes reprises sans fatiguer rapidement.
  • Par ailleurs, le tennis nécessite une certaine endurance anaérobie, ce qui signifie que les joueurs doivent être capables de maintenir des périodes d’activité physique intense et de récupérer rapidement entre les échanges courts et explosifs.
  • Enfin, le tennis demande une certaine endurance sur le plan mental : les joueurs doivent être capables de rester concentrés et engagés mentalement tout au long des matchs pour faire face à de nombreux défis. 

Avantages : pourquoi le tennis est un bon sport le moral ?

Comme la plupart des sports, le tennis a l’avantage de stimuler le corps, mais aussi l’esprit ! Ce sport ludique favorise la libération d’endorphines, de dopamine et de sérotonine, des hormones qui aident à réduire le stress et l’anxiété mais aussi à améliorer l’humeur. “Les entraînements et les matchs permettent aux joueurs de se concentrer sur le moment présent et de mettre de côté les soucis et les préoccupations quotidiennes, ce qui peut aider à réduire le stress et à favoriser la relaxation”, confirme la Dre Anne Gires. Sans oublier les autres avantages non-négligeables : 

  • L’amélioration des compétences et des performances au tennis peut renforcer la confiance en soi et l’estime de soi. Chaque progrès réalisé, qu’il s’agisse de la maîtrise d’un nouveau coup ou d’une victoire qui permet de mieux se classer contribue à renforcer la confiance en ses capacités.
  • Les échanges et l’entraînement au mur exigent une bonne adresse et une concentration intense, que ce soit pour suivre la trajectoire de la balle, anticiper les mouvements de l’adversaire ou prendre des décisions tactiques. “Cette focalisation constante peut améliorer la capacité de concentration au quotidien !”
  • Les matchs amicaux et compétitifs enseignent aussi la capacité à gérer ses émotions et à faire face à l’adversité. Les joueurs font face à des défis, des revers et des défaites : ils doivent apprendre à rebondir, à s’adapter et à persévérer.

Le tennis est une excellente école de la vie : les joueurs apprennent à communiquer et à faire preuve de maîtrise pour gérer par exemple leur découragement ou leur frustration en fin de match. Dre Anne Gires. 

Et bien que le tennis soit généralement considéré comme un sport individuel, il offre de nombreuses occasions de tisser des liens avec d’autres joueurs : les amitiés forgées sur les courts et à l’occasion d’évènements festifs organisés par les clubs ont indéniablement un impact positif sur le moral et le bien-être. Sans compter qu’elles encouragent la pratique sportive à long terme et la rendent plus amusante et enrichissante !

Quels sont les inconvénients de ce sport ? Existe-t-il des risques et des contre-indications ?

Comme tous les sports, le tennis comporte son lot de contre-indications et de risques. Et les joueurs peuvent être exposés à des conditions météorologiques extrêmes, comme la chaleur excessive, le froid ou la pluie, ce qui peut affecter leur confort. Cela dit, les bénéfices sont largement supérieurs aux risques lorsque la pratique est adaptée“, assure la Dre Gires.

Quelles sont les blessures les plus fréquentes ?

Le type de blessure varie en fonction de plusieurs facteurs, notamment du niveau de jeu des pratiquants, de leur technique, de leur condition physique et des conditions de jeu. Elles concernent aussi bien le haut du corps que le bas du corps et sont généralement liées à un manque d’échauffement, à une mauvaise technique ou à un surentraînement. Parmi les blessures les plus courantes : 

  • le tennis leg
  • le tennis elbow ;
  • les tendinites de l’épaule
  • les entorses de la cheville ou des genoux ;
  • les atteintes du poignet (luxation, fracture de fatigue, etc) ; 
  • etc.

Quelles sont les contre-indications les plus courantes ?

Il existe peu de contre-indications absolues dans la mesure où la pratique du tennis s’adapte à toutes les pathologies et à tous les handicaps. “En dehors des contre-indications temporaires (fièvre, entorse, fracture, phase aigüe de maladie articulaire, etc.), seules les maladies chroniques non stabilisées peuvent faire l’objet d’une contre-indication”, prévient la Dre Gires. 

Quoi qu’il en soit, la FFT recommande de consulter un médecin en cas de douleurs inhabituelles, d’essoufflement anormal, de palpitations, de malaise, de vertiges, de mal de tête récent ou inhabituel, de douleurs articulaires ou musculaires. Celui-ci pourra vous confirmer l’absence de contre-indications ou vous conseiller certaines adaptations pour pouvoir profiter des bienfaits du tennis en toute sécurité.

Quelles précautions prendre quand on pratique le tennis ?

Pour éviter tout risque de blessure, mieux vaut prendre quelques précautions : 

  • Ne jouez pas à jeun et mangez au moins deux heures chaque entraînement. 
  • Veillez à utiliser une technique appropriée pour chaque coup (une mauvaise technique augmente le risque de blessures).
  • Évitez les activités intenses par des températures extérieures inférieures à – 5°c ou supérieures à + 30°C et lors des pics de pollution.
  • Avant de jouer, effectuez un échauffement dynamique qui inclut des exercices d’étirement et des mouvements spécifiques pour préparer vos muscles et vos articulations à l’effort.
  • Renforcez vos muscles en parallèle en mettant l’accent sur les muscles du tronc, des jambes, des épaules, et des bras pour améliorer votre stabilité et limiter le risque de blessures.
  • Sur le court, portez une tenue adaptée et utilisez un bon équipement : portez des chaussures de tennis qui offrent une bonne adhérence et assurez-vous que votre raquette est adaptée à votre niveau et à votre style de jeu.
  • Pour éviter la déshydratation, buvez suffisamment d’eau avant, pendant et après vos matchs. Par ailleurs, ne vous exposez pas lors des heures les plus chaudes et protégez-vous du soleil. 
  • Accordez à votre corps le temps nécessaire pour récupérer entre les séances d’entraînement et les matchs (le surmenage peut augmenter le risque de blessures).
  • Après l’effort, effectuez quelques étirements pour prévenir les courbatures et maintenir la souplesse de vos muscles.
  • Enfin, en cas de douleur persistante ou de blessure, consultez un médecin ou un physiothérapeute spécialisé dans les sports pour un diagnostic précis et un plan de traitement approprié.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *