Spread the love


Il est désormais admis que les aliments ultra-transformés sont (globalement) mauvais pour la santé. Car les sauces toutes-prêtes, les salades en barquettes, les sandwichs sous vide, les plats préparés, les pizzas surgelées, les tartinades, pâtes à tartes et autres terrines industrielles… sont trop souvent hyper-chargés en sel, en sucres et en matières grasses – au détriment des fibres, des protéines, des vitamines et des minéraux.

Sans parler des additifs alimentaires (ce sont les « E-quelque chose » sur les étiquettes) qui restent encore largement utilisés par l’industrie agro-alimentaire comme conservateurs, émulsifiants ou exhausteurs de goût : certains de ceux-là sont même soupçonnés d’accroître le risque de cancer.

Cuisiner « maison » au moins 5 fois par semaine

Pour le Dr. Michael Mosley (un ancien médecin britannique, aujourd’hui spécialisé en perte de poids et star des réseaux sociaux), il suffirait de supprimer les aliments ultra-transformés de son alimentation quotidienne pour réduire son tour de taille. Cette bonne habitude permettrait aussi de limiter son risque de diabète de type 2, de maladie cardiovasculaire (hypertension artérielle, AVC, infarctus…) ou encore de cancer.

Dans son podcast Just One Thing, le Dr. Mosley nous propose d’adopter de nouvelles habitudes-santé : cuisiner le plus souvent possible des produits bruts, qu’ils soient frais, surgelés ou déshydratés. Le fait de cuisiner « maison » au moins 5 fois par semaine serait ainsi bénéfique pour la ligne (car on contrôle mieux la quantité de calories, de sucres et de graisses dans son assiette), pour la santé (grâce à l’absence d’additifs alimentaires) et même pour la santé mentale (c’est prouvé : l’acte de cuisiner détend et améliore la confiance en soi !).

Privilégier les fruits et les légumes bruts

Selon l’expert, en Grande-Bretagne, 60 % de la nourriture qui est consommée est ultra-transformée. L’ex-médecin encourage donc ses compatriotes (et plus généralement, toute la population !) à acheter de préférence des produits bruts et naturels au supermarché. Le Dr. Mosley met en particulier l’accent sur les fruits et les légumes, qui sont faciles à préparer (en soupe, en salade, en compote, en tarte, en poêlée, en carpaccio, en sorbet…) ainsi qu’à conserver (sous forme surgelée, par exemple). Du bon sens, qui mérite d’être rappelé !

Source : Just One Thing

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *