Spread the love

(FILES) In this file photo taken on October 4, 2022 Belgian singer-songwriter Stromae arrives at the Chanel  Spring-Summer 2023 fashion show as part of the Paris Womenswear Fashion Week, in Paris. - Belgian singer, composer and producer Paul Van Haver aka Stromae, sick, announced on April 4, 2023, the cancellation of all his concerts until the end of May. (Photo by JULIEN DE ROSA / AFP)
JULIEN DE ROSA / AFP (FILES) In this file photo taken on October 4, 2022 Belgian singer-songwriter Stromae arrives at the Chanel Spring-Summer 2023 fashion show as part of the Paris Womenswear Fashion Week, in Paris. – Belgian singer, composer and producer Paul Van Haver aka Stromae, sick, announced on April 4, 2023, the cancellation of all his concerts until the end of May. (Photo by JULIEN DE ROSA / AFP)

JULIEN DE ROSA / AFP

Stromae n’a jamais caché ses soucis de santé ces dernières années (Photo de Stromae prise le 4 octobre 2022)

PEOPLE – Encore une fois, Stromae a choisi la transparence. Ce mardi 9 mai, le chanteur belge, qui avait déjà annulé en mars et avril une quinzaine de dates de concerts en France, en Belgique, en Allemagne et en Italie, a décidé d’annuler complètement sa tournée européenne Multitude Tour, qui devait durer jusqu’en décembre 2023.

« Entouré de mes médecins, ma famille, mes amis et mon équipe, j’espérais pouvoir me redresser rapidement pour reprendre la route et vous retrouver le plus vite possible, écrit-il sur Instagram. Malheureusement, je dois aujourd’hui accepter que ce temps de repos et de rémission sera plus long que je ne l’imaginais. »

On le croyait sorti de L’enfer, ce burn-out traduit par une pause scénique de sept ans. « Je dois me résigner au fait que ma santé ne me permet malheureusement pas de continuer à venir à votre rencontre pour l’instant », indiquait-il déjà, au début du mois d’avril dans un communiqué, après l’annulation d’une série de concerts prévus en mai. « Je partage avec vous cette nouvelle avec énormément de regret et une profonde tristesse, mais je me dois d’écouter mes limites. »

Comme un mauvais refrain. Essoré par une tournée mondiale XXL dans la foulée de l’album tubesque Racine carrée (2013), Stromae avait une première fois jeté l’éponge fin 2015, sapé par une dépression aggravée par les effets secondaires d’un antipaludique. Il n’a d’ailleurs jamais fait mystère sur son état de santé et les problèmes rencontrés lors de son ascension ces dernières années.

Parler ouvertement des pensées suicidaires

Avant cette nouvelle déclaration de ce mardi, Paul Van Haver, à l’état civil, avait marqué les esprits pour son grand retour avec le titre L’Enfer. Il avait dévoilé ce morceau poignant dans une séquence mise en scène au journal de 20 h 00 de TF1 un dimanche soir au début 2022. Il y parlait alors de dépression et de pensées suicidaires

« Du coup, j’ai parfois eu des pensées suicidaires/J’en suis peu fier/On croit parfois que c’est la seule manière de les faire taire/Ces pensées qui me font vivre un enfer », entend-on dans ce morceau aux forts relents autobiographiques.

C’est à partir de 2015 que les choses se sont compliquées pour l’artiste. Il avait dû annuler sa tournée après avoir mal réagi au Lariam 250, un traitement antipaludique pris pour sa tournée en Afrique et qui a déclenché chez lui de sévères effets secondaires, notamment psychiques. Mettant en pause sa carrière pour se reconstruire et guérir, le chanteur se sera finalement absenté sept ans.

Quand la passion devient un « vrai métier »

En 2017, toujours dans la franchise et l’honnêteté, Stromae avait déclaré avoir pensé à se suicider. Deux ans après la prise du Lariam 250, il en souffrait toujours. « J’ai fait une réaction au Lariam (…) super super grave. J’ai fait une décompensation psychique. Je perds la boule complètement. C’est vraiment pas chouette. » Évoquant des épisodes de « paranoïa », il racontait que l’un de ses frères lui avait permis d’éviter le pire.

Un an plus tard, en 2018, Stromae disait dans un entretien à France 2 être de retour. Revenant sur son absence, il expliquait avoir fait un « burn-out ». Le chanteur racontait avoir atteint sa limite. « Je n’ai pas envie de vexer les gens qui sont venus à mes concerts en disant ça, mais ça [les concerts, ndlr] devenait un peu moins un plaisir, ça devenait un vrai métier », confiait-il, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous (4’27).

Et d’ajouter : « J’avais besoin d’enlever tout ce que j’avais sur les épaules, cette pression qu’amène le succès. J’avais juste besoin de me retrouver moi, avec mes proches. J’avais tout de même fait 200 concerts en deux ans, c’était un rythme un peu insensé. »

« Prenez bien soin de vous »

À ce sujet-là, dans le journal de 20 h 00 de TF1 en 2022, Stromae avait confié que le travail sur des clips pour d’autres ces dernières années – Billie Eilish, Dua Lipa ou encore OrelSan, entre autres – lui avait « vraiment fait du bien » car « l’attention » n’était alors « plus portée » sur lui. Il semblerait que le retour sous les projecteurs a été plus dur que prévu.

« Cette décision est difficile, mais nécessaire pour pouvoir aller mieux, conclut le chanteur, ce mardi 9 mai. Je tenais par ces mots à vous expliquer cette décision et à vous présenter à toutes et tous mes plus sincères excuses pour ces rendez-vous manqués que j’attendais autant que vous, et auxquels je dois renoncer malgré moi. »

À voir également sur Le HuffPost :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *