Spread the love


Habituée à supporter les feux des projecteurs depuis son plus jeune âge, Serena Williams a fait bouger les codes en termes de maquillage sur les courts de tennis. Elle a commencé par s’inspirer des top-modèles de sa jeunesse, comme Naomi Campbell, pour finir par créer sa propre marque de beauté : Wyn Beauty.

Pour le lancement de la ligne de dix produits, elle révèle à Vanity Faire son rapport au maquillage au fil des ans, et ses habitudes quotidiennes maintenant qu’elle gère sa vie de sportive, maman et entrepreneuse.

Si aujourd’hui une athlète peut porter du maquillage pendant une compétition sportive, ce n’était pas le cas quand Serena Williams a débuté sa carrière. Lorsqu’elle a commencé à porter de l’eyeliner et du rouge à lèvres, elle a fait face à de nombreuses critiques. Avec le temps, la légende du tennis a réussi à s’épanouir sur le plan sportif et sur le plan esthétique. « À chaque tournoi, je changeais les choses, j’essayais de trouver une façon différente d’embellir mon sport », dit-elle à Vanity Fair US.

« C’est mon moment sur le tapis rouge »

Sa marque de beauté est d’ailleurs conçue pour performer dans n’importe quelle situation. Son expérience personnelle l’a aidée. Lorsqu’on joue seule pendant deux ou trois heures, voire plus, en transpirant sous le soleil, il faut que le maquillage tienne ses promesses. Mascara, rouge à lèvres, eye-liner…rien ne doit couler. « Des millions de personnes peuvent regarder votre finale, et c’est le seul moment où ils vous verront. J’essaie donc de trouver un moyen de me représenter au mieux. C’est mon moment sur le tapis rouge », déclare la sportive.

Serena Williams est devenue l’experte d’un rituel en particulier : la remise à zéro après le match. Pour apparaître au top de sa forme pendant la conférence de presse post-jeu, il faut pouvoir prendre une douche et se préparer en 10 ou 15 minutes.

« J’en avais fait une science : appliquer, frotter, lisser », dit-elle. « C’est devenu plus facile dans la seconde moitié de ma carrière parce que j’avais déjà mis mon eyeliner et mon mascara lors du match. Parfois, je mélangeais mon fond de teint et de la crème solaire, et je n’avais plus qu’à appliquer le tout. Un autre élément très important pour moi était l’eyeliner. Il n’a pas été facile de le rendre imperméable et propre. Je fais vraiment attention à ce que je mets dans mon corps et à ce que je veux mettre sur mon visage maintenant. »

La beauté active

Aujourd’hui, Serena Williams n’est plus présente sur les tournois, mais continue d’incarner la « beauté active ». « Être active, c’est durer toute la journée. Je n’ai pas le temps de prendre soin de moi. C’est la vraie vie, quand toute la beauté et les paillettes disparaissent. C’est ça Wyn Beauty. »

« Il n’est pas nécessaire d’être un joueur de tennis de classe mondiale. La vie quotidienne des gens de tous les jours est tellement active. Je peux aller faire des courses, je peux aller chercher des jouets si je veux. Je peux aller chercher ma fille à l’école, et je porte mon maquillage. C’est un look de tous les jours, mais il reste très couvrant. Il a une longue durée de vie et il est propre. C’est ce que j’entends par “actif“ », conclut-elle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *