Spread the love

Valérie Pécresse veut débaptiser le lycée Angela Davis de Saint-Denis, a-t-elle annoncé lors du conseil régional tenu cette semaine. Cette décision fait suite aux déclarations de la célèbre militante américaine sur le racisme en France.

Le lycée sera-t-il débaptisé ? Mercredi 29 mars, Valérie Pécresse a appelé l’État à réfléchir sur l’attribution du nom d’Angela Davis à un lycée de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), affirmant que celle-ci «ne fait pas consensus».

La présidente LR de la région Ile-de-France a estimé que certaines des positions prises par la militante emblématique posaient problème. Parmi elles, figure la «conviction que le racisme est une affaire systémique», une posture qui «nourrit les replis communautaires et peut encourager la violence», selon la femme politique.

Au cœur de la protestation de Valérie Pécresse, apparaît aussi une tribune, signée par Angela Davis et de nombreux intellectuels du monde. Le texte dénonçait une «mentalité coloniale» se manifestant dans les structures de gouvernance de la France, «en particulier vis-à-vis des citoyens et des immigrés racisés».

Valérie Pécresse saisit le ministre de l’Éducation nationale

La tribune dénonçait ainsi plusieurs mesures prises par l’État, comme la dissolution du CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France), ou encore «la loi contre le port du voile», peut-on y lire. 

«Dans un lycée français, on doit apprendre à être fier de la France», a justifié Valérie Pécresse, affirmant avoir saisi personnellement le ministre de l’Éducation nationale et le préfet de région. 

Le lycée Abraham Lincoln de San Francisco fait partie des établissements qui vont devoir changer de nom.

En mai 2018, 14 des 17 membres du conseil d’administration du lycée avaient voté en faveur du choix d’Angela Davis pour le nom de l’établissement, inauguré l’année précédente. Cette nouveauté avait également été validée par le maire de Saint-Denis de l’époque, Laurent Russier.

Leave a Reply

Your email address will not be published.