Spread the love


Cette boisson, nommée OraCAb, vise à combattre Clostridioides difficile (C. diff), une bactérie à l’origine de diarrhées graves, contractées principalement à l’hôpital, et particulièrement dangereuse pour les patients âgés.

L’infection par C. diff, actuellement traitée par des antibiotiques dont l’efficacité diminue, connaît des récidives fréquentes, augmentant le risque de décès. OraCAb, contenant des cellules d’anticorps spécifiques, est conçu pour prévenir la production de toxines par la bactérie, sans détruire directement l’infection.

Financé en partie par le gouvernement britannique, l’essai clinique de ce médicament innovant débutera l’année prochaine au Kenya et en Australie, où C. diff est très répandue. Si les résultats sont positifs, OraCAb pourrait être intégré au système national de santé britannique dans les cinq ans à venir.

Le Royaume-Uni enregistre environ 18 000 infections à C. diff chaque année, majoritairement dans les hôpitaux et les maisons de soins, avec un taux de mortalité d’une infection sur sept. OraCAb, développé par MicroPharm, représente une nouvelle approche après plusieurs échecs de vaccins contre C. diff. Les anticorps utilisés dans ce traitement sont collectés chez des moutons exposés à la bactérie, puis transformés en un médicament pour l’homme.

Ian Cameron, PDG de MicroPharm, a déclaré que les tests sur animaux montrent des résultats très prometteurs, offrant ainsi un nouvel espoir dans la lutte contre cette infection débilitante.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *