Spread the love

Un café du centre-ville de Saint-Pétersbourg a été le théâtre d’une attaque à la bombe ce dimanche 2 avril. Au moins une personne, un blogueur militaire russe, a été tuée, et 16 autres ont été blessées.

Une explosion et des questions. Vladlen Tatarskïï, un célèbre blogueur militaire russe, a été tué ce dimanche 2 avril par une bombe dans un café de Saint-Pétersbourg, en Russie. Il est pour l’instant la seule victime, mais 16 personnes ont été blessées dans cette attaque.

Les enquêteurs ont déterminé que l’explosion a été provoquée par un «engin explosif», qui aurait été apporté par une fille. «Il y avait une figurine dans la boîte : un cadeau destiné à M. Tatarskïï», a déclaré le ministère russe de l’Intérieur dans un communiqué.

Dans une vidéo de caméra de surveillance publiée sur les réseaux sociaux, on peut observer la déflagration causée par l’explosion à l’intérieur du café, avec les vitres qui explosent et la façade qui cède, pendant que des voitures circulent à proximité.

Le café avait été réservé par un groupe de blogueurs appelé Cyber Front Z, se décrivant comme des «soldats de l’information de la Russie». Sur leur compte Telegram, les membres ont dénoncé «une attaque terroriste».

Une enquête a été ouverte par le procureur de Saint-Pétersbourg, Viktor Melnik, qui s’est rendu sur place après l’incident. Vladlen Tatarskïï, de son vrai nom Maxime Fomine, était suivi par plus d’un demi-million d’abonnés sur sa chaîne Telegram, où il réalisait des reportages en zones de guerre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *