Spread the love


Le romarin est une plante bien connue pour ses multiples bienfaits. L’usage du romarin s’appuie sur une tradition ancestrale et la connaissance du mode d’action de certains de ses principes actifs. Peu d’études cliniques se sont cependant intéressées exclusivement à lui.

Qu’est-ce que le romarin ?

Le romarin (Rosmarinus officinalis) est une plante aromatique appartenant à la famille des Lamiacées. Originaire de la région méditerranéenne, il pousse souvent dans les jardins et les potagers, indique Shana Sarfati, naturopathe et diététicienne.

Famille : Labiées (ou lamiacées).

Origine du romarin : Pays méditerranéens.

Partie(s) du romarin récoltée(s) : les feuilles et les fleurs.

Description du romarin : le romarin est une plante aromatique à fleurs violettes qui pousse spontanément dans les collines du pourtour méditerranéen.

Comment bien reconnaître cette plante ?

Le romarin est une plante odorante facilement reconnaissable.

  • Forme : Les feuilles de romarin sont longues, fines et en forme d’aiguilles ;
  • Couleur : Elles sont vert foncé sur le dessus et argentées sur le dessous ;
  • Texture : Les feuilles sont coriaces et légèrement rugueuses au toucher.
  • Aspect : Les tiges du romarin sont ligneuses, surtout à la base, et peuvent devenir assez épaisses à mesure que la plante vieillit ;
  • Couleur : Elles sont brun clair à brun foncé.
  • Couleur : Les fleurs de romarin sont généralement bleu pâle, mais elles peuvent aussi être blanches ou roses ;
  • Forme : Elles sont petites, en forme de tube, et regroupées en grappes à l’aisselle des feuilles.

Aromatique : Le romarin dégage une odeur très forte et distincte lorsqu’on frotte les feuilles entre les doigts. L’arôme est souvent décrit comme étant frais, boisé et légèrement camphré.

Hauteur : Le romarin peut atteindre entre 1 et 2 mètres de hauteur, bien que certaines variétés naines restent plus petites.

Quels sont les pouvoirs santé du romarin ?

Les bienfaits du romarin pour la santé sont nombreux.

Amélioration de la digestion

« Il aide à soulager les troubles digestifs tels que les ballonnements et les crampes », dit Shana Sarfati.

Il permettrait aussi de soulager les troubles digestifs ou intestinaux (dyspepsie). La coordination scientifique européenne en phytothérapie (ESCOP) en valide d’ailleurs l’usage pour l’amélioration des fonctions biliaires et hépatiques, ajoute le Dr Jean-Michel Morel, médecin généraliste et phytothérapeute.

Stimulation de la mémoire

« Il peut améliorer la concentration et la mémoire », indique la naturopathe.

Propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes

« Il contient des composés qui aident à réduire l’inflammation et à protéger les cellules contre les dommages ».

Renforcement du système immunitaire

« Grâce à ses propriétés antibactériennes et antifongiques, le romarin peut aider à prévenir certaines infections ».

Soulagement des douleurs

« Utilisé en huile essentielle, il peut aider à soulager les douleurs musculaires et articulaires ».

Amélioration de la santé respiratoire

« Le romarin peut aider à soulager les symptômes des infections respiratoires telles que la bronchite et le rhume grâce à ses propriétés expectorantes et antimicrobiennes ».

Santé cardiovasculaire

« Le romarin peut aider à améliorer la circulation sanguine et à réduire les niveaux de cholestérol, ce qui contribue à la santé cardiovasculaire ».

Protéger les cellules du foie contre les toxiques

« Le romarin est connu pour protéger les cellules du foie contre les toxiques ou les agressions médicamenteuses, grâce à plusieurs substances actives telles que les flavonoïdes et les essences (camphre, cinéole, verbénone, pinènes) », ajoute le Dr Jean-Michel Morel.

Comment utiliser le romarin ?

Le romarin peut s’utiliser sous de nombreuses formes. Il peut se consommer frais ou séché, sous forme d’extrait liquide ou glycériné, de jeunes pousses…

Infusion (tisane)

« Pour préparer une tisane, il suffit de faire infuser quelques feuilles de romarin dans de l’eau chaude. C’est idéal pour la digestion et la relaxation », indique Shana Sarfati.

Extrait sec ou liquide

« Ces formes concentrées peuvent être ajoutées à des boissons ou des aliments pour bénéficier de ses propriétés thérapeutiques de manière plus intense ».

Huile essentielle

Utilisée en massage ou en diffusion, elle aide à soulager les douleurs et à purifier l’air. Les huiles essentielles doivent être diluer dans une huile végétale, lorsqu’elles sont en contact avec la peau. Avant toute utilisation, demandez conseille à un professionnel de santé. Shana Sarfati, naturopathe et diététicienne

« Elle est également utilisée en huile essentielle dans les diffuseurs pour améliorer la concentration, réduire le stress et améliorer l’humeur », poursuit-elle.

Inhalation

« Quelques gouttes d’huile essentielle de romarin dans un bol d’eau chaude pour inhaler les vapeurs, aidant à décongestionner les voies respiratoires ».

Frais

« Les feuilles fraîches peuvent être ajoutées directement dans les plats pour rehausser leur saveur et profiter de leurs bienfaits ».

Quelles sont les contre-indications du romarin ?

La prise de romarin est déconseillée chez certaines personnes.

Grossesse et allaitement

« Les femmes enceintes ou allaitantes devraient éviter les doses élevées de romarin, notamment sous forme d’huile essentielle », met en garde Shana Sarfati.

Le romarin est également contre-indiqué chez les enfants de moins de 12 ans.

Épilepsie

« L’huile essentielle de romarin peut déclencher des crises chez les personnes épileptiques et doit être utilisée avec prudence ».

Allergies

« Comme pour toute plante, certaines personnes peuvent être allergiques au romarin. Il est donc conseillé de faire un test de tolérance avant une utilisation régulière ».

Calculs et maladies du foie

« Le romarin, pris par voie orale (y compris en infusion), est contre-indiqué chez les personnes souffrant d’obstruction des voies biliaires (calculs) ou d’une maladie du foie », indique le Dr Jean-Michel Morel.

Consommation excessive

En consommation excessive, le romarin peut provoquer des irritations gastro-intestinales. Le romarin est une plante aux multiples vertus, mais comme pour tout remède naturel, il est essentiel de l’utiliser avec précaution, préconise Shana Sarfati.

À savoir : le romarin peut aussi être un répulsif naturel : les branches de romarin peuvent être utilisées pour repousser les insectes dans le jardin. Les feuilles séchées peuvent également être mises dans des sachets pour parfumer les tiroirs et les placards.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *