Spread the love


Malgré la maladie, il s’est hissé à la 90e place du classement mondial de tennis. « J’aurais pu faire un peu mieux sans cette maladie », estimait d’ailleurs Alexandre Müller récemment dans les colonnes de l’Équipe (source 1). Et pour cause : la maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique intestinale qui a un impact majeur sur la qualité de vie des patients au quotidien.

Le sport de haut niveau, pas toujours facile avec la maladie de Crohn

« Douleurs abdominales, fatigue intense, des diarrhées nombreuses, parfois des symptômes au niveau des articulations… C’est très compliqué à gérer. Ces symptômes vont jouer sur la pratique d’une activité physique », nous explique Eve Saumier, directrice de la communication de l’association afa Crohn RCH France. Le tennisman s’est d’ailleurs récemment confié à ce sujet à l’Équipe. « Je ne peux pas être à 100 % tout le temps, je suis plus fragile. Avant un match, je vais cinq, six fois aux toilettes minimum. Quand tu te vides et que tu perds deux ou trois kilos, tu pars avec un petit handicap d’énergie. Et quand, après trois heures de match, je ne peux pas boire plus de quatre gorgées d’eau sans avoir l’impression que je vais dégueuler sur le court, je le paye forcément. »

À cause de ces symptômes handicapants, « 2/3 des personnes atteintes de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) vont restreindre voire supprimer la pratique d’une activité physique », nous révèle Eve Saumier, faisant référence à une enquête menée par l’association et l’Ifop en 2021 (source 2).

L’activité physique bénéfique pour la maladie de Crohn

Si le sport – surtout de haut niveau – peut être compliqué à gérer avec la maladie de Crohn, il est pourtant bénéfique pour les malades. « La pratique d’une activité physique va améliorer la qualité de vie, parce que ça va jouer sur la gestion du stress, de la fatigue, sur le sommeil, sur certaines douleurs, et va renforcer le système immunitaire et limiter le risque inflammatoire », énumère Eve Saumier.

C’est vraiment très positif de pratiquer une activité physique quand on a une MICI, et les patients sont les premiers à le dire. Eve Saumier.

L’enquête menée par l’association révélait en effet que pour « 75 % des malades l’activité physique a un impact positif sur leur qualité de vie, 73 % sur la gestion du stress, 62 % sur la qualité du sommeil ou sur la fatigue (55 %) ». L’association, qui sensibilise les patients sur les bienfaits de l’activité physique, rappelle dans un communiqué que « des études mettent en exergue les bienfaits d’une activité physique régulière et modérée sur la qualité de vie et sur l’évolution de la maladie. Parmi les impacts identifiés : la baisse de la fatigue et du risque de dépression, l’amélioration du sommeil et de la gestion émotionnelle, une diminution des douleurs abdominales et articulaires » (source 3).

La directrice de communication précise également que l’activité physique peut être adaptée. “Quand on pratique de sport de haut niveau, c’est très important d’être bien accompagné, d’être bien suivi par son médecin, notamment en matière d’alimentation“.​​​​​​

Un espoir pour les patients

Malheureusement, dans le cas d’Alexandre Müller, le sport n’a pas eu que des bienfaits. « Le sport aggrave mon état de santé. Par moments, les symptômes ne sont pas beaux à voir. Déféquer du sang, c’est banal pour moi », expliquait-il à l’Équipe. Lorsqu’il a été diagnostiqué à l’âge de 13 ans, les médecins l’avaient d’ailleurs alerté : « Arrête le sport, sinon tu seras en mauvaise santé. » « On me disait que j’allais vivre un enfer », avait-il révélé au média sportif.

Mais le tennisman a bien fait de persévérer malgré la maladie. « Je pense que c’est grâce à ça que je suis un » matcheur « et que je me bats tous les jours », estimait Alexander Müller à l’Équipe. Il est désormais un exemple pour de nombreux patients atteints de MICI. « C’est important d’avoir des exemples de sportifs de haut niveau qui vont donner espoir, notamment aux jeunes malades », confirme Eve Saumier. En France, environ 150 000 personnes sont atteintes de la maladie de Crohn.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *