Spread the love


D’après l’Assurance maladie, en 2022, un Français sur deux se plaignait de troubles du sommeil, y compris les réveils nocturnes. Ces derniers figurent parmi les perturbations du sommeil les plus courantes. Si ces réveils sont occasionnels, il n’y a pas lieu de s’alarmer. Cependant, si on se trouve à se réveiller constamment chaque nuit à la même heure, quelle est la meilleure façon de réagir ?

« D’abord, il faut comprendre pourquoi on se réveille à heure fixe. En effet, le sommeil se décompose en cycles de 1h30 avant un réveil qui dure 30 à 40 secondes. En principe, on ne se rend jamais compte de ce micro-réveil. Si on s’en rend compte, ce n’est pas forcément une maladie ou un trouble c’est la majeure partie du temps le marqueur de la fin d’un cycle », explique le Docteur Marc Rey, neurologue et président de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance.

Quelles sont les causes des réveils nocturnes ?

Les réveils nocturnes peuvent avoir diverses origines. Ils peuvent être liés à l’anxiété, qu’elle soit due à des problèmes personnels ou professionnels, à un deuil, etc. Parfois, l’hyperactivité mentale peut également être à l’origine de ce trouble, empêchant la personne de se détendre et de vider son esprit (ce qui peut entraîner une tension musculaire). L’âge est également un facteur : avec le temps, la production de mélatonine, l’hormone du sommeil, diminue. Enfin, la consommation de café, de thé, d’alcool ou de tabac peut également provoquer des réveils nocturnes.

Enfin certaines maladies chroniques comme l’asthme, le reflux gastro-oesophagien, les douleurs chronique, l’arthrite déclenchent parfois des réveils réguliers en pleine nuit.

Buvez un lait chaud ou une tisane

Alors comment réagir si on subit ce phénomène ? « Il existe deux cas de figure. Le premier cas concerne ceux ou celles qui se réveillent en pleine forme. Le deuxième est celui où la personne est consciente mais un peu dans les vapes », précise l’expert.

Les solutions vont donc être différentes selon le cas. « Pour les personnes qui se réveillent en pleine forme, il faut quitter son lit et choisir une activité un peu relaxante. Lire par exemple. Mais surtout pas prendre son téléphone ou sa tablette. On ne va pas régler le problème en allant consulter ses mails ou les réseaux sociaux. Un livre demande un effort qui va ramener vers le sommeil. On peut aussi aller dans une pièce plus fraîche, boire un lait chaud ou une tisane. L’idée étant de quitter son lit. Pour celles qui se réveillent mais ne sont pas totalement en forme, un peu dans les vapes, là il faut attendre. Normalement on se rendort au bout de quelques minutes. Mais dans ce cas, on reste allongé dans son lit », ajoute le Dr Rey.

Bien entendu, il existe des règles applicables dans la journée qu’il n’est pas superflu de rappeler. On évite les écrans (sauf la télévision) avant de se coucher, on crée un espace relaxant propice à la détente et on vérifie la qualité de son matelas. Des consignes pas toujours appliquées, qui expliquent que nous dormons de moins en moins bien. En 2023, une enquête de l’INVS révélait en effet que 42% des Français souffraient d’un trouble du sommeil.

En résumé

-En 2022, un Français sur deux se plaignait de problèmes de sommeil, notamment des réveils nocturnes, selon l’Assurance maladie.

-Les causes des réveils nocturnes sont variées, incluant l’anxiété, l’hyperactivité mentale, la diminution de la mélatonine avec l’âge, et certaines maladies chroniques.

-Pour contrer les réveils nocturnes, des solutions comme quitter son lit pour une activité relaxante, miser sur un lait chaud ou tisane, ou rester allongé en attendant de se rendormir sont suggérées, en plus de conseils pour améliorer la qualité du sommeil.

Merci au Dr Marc Rey, président de l’institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *