Réforme des retraites : Eric Bothorel déplore le 49.3

Le député Renaissance des Côtes-d’Armor Éric Bothorel a regretté, ce jeudi 16 mars, le recours à l’article 49.3 par le gouvernement pour forcer l’adoption du projet de réforme des retraites. L’élu de la majorité a fait part d’un sentiment de «déception et de colère» sur les réseaux sociaux.

Une voix dissonante au sein du parti présidentiel. Le député Renaissance des Côtes-d’Armor Éric Bothorel a regretté, ce jeudi 16 mars, le recours à l’article 49.3 par le gouvernement pour forcer l’adoption du projet de réforme des retraites. Il a fait part d’un sentiment oscillant entre «déception et de colère» sur les réseaux sociaux.

«Nous aurions dû aller au vote, j’oscille entre déception et colère. Nous devions ça : à nos oppositions, à ceux qui jusque-là ont manifesté leur désaccord toujours dans le calme et la dignité. Défaite ou victoire, la démocratie aurait parlé», a assuré l’élu sur Twitter ce jeudi.

Stéphane Séjourné «pas favorable au 49.3»

En adéquation avec la réforme des retraites présentée par le gouvernement, le secrétaire général de Renaissance Stéphane Séjourné a néanmoins averti dimanche qu’il était contre le recours au 49.3.

«Je ne suis pas favorable au 49.3 sur ce texte. Le vote est légitime, car on peut avoir une majorité. Jusqu’au bout, nous devons rester dans cette optique», a expliqué ce dernier dans les colonnes du Journal du dimanche.

Le recours à l’article 49 alinéa 3 de la Constitution a donc créé des tensions internes au sein de la majorité présidentielle, tout comme chez LR, un parti politique soutenant majoritairement la réforme. Ces divergences pourraient avoir une importance significative sur les motions de censure préparées par l’opposition et dont le vote est prévue dans les prochains jours.

Leave a Reply

Your email address will not be published.