Spread the love


Le ramadan comporte plusieurs interdictions, mais certaines activités sont permises et la pratique du jeûne varie en fonction des personnes.

À la fin du ramadan, les musulmans fêteront l’Aïd el-Fitr. Jusqu’à présent, les dates du début et de la fin du ramadan ne sont pas encore fixées, elles seront connues le 21 mars prochain, date de la «Nuit du doute». 

Pour déclarer la fin du ramadan, il est également nécessaire de déterminer le changement de mois lunaire en observant le ciel lors d’une deuxième «Nuit du doute» vers mi-avril. Si un croissant de lune est visible, alors le ramadan prendra fin.

Ne pas manger, ni boire, durant la journée

Ce sont les règles primordiales du jeûne : il est interdit de manger ou boire durant la journée. Toutefois, le jeûne ne commence pas au lever du soleil, comme beaucoup de personnes le croient, mais dès l’aube, ce qui peut constituer jusqu’à une heure de différence. 

Il est permis d’avaler sa salive, contrairement à une idée reçue qui voudrait que cela constitue un péché. On peut également se rincer la bouche, à condition de recracher l’eau. Même chose pour l’hygiène dentaire, la douche ou les activités comme la piscine : tout cela est autorisé, à condition de ne pas avaler d’eau.

Ne pas avoir de relations sexuelles

Les relations sexuelles durant la journée sont considérées comme un «grand péché» : elles sont absolument interdites avant le coucher du soleil.

Si jamais cette condition n’est pas respectée, les pratiquants concernés doivent non seulement jeûner une journée supplémentaire, mais également expier leur faute. À l’origine, il fallait affranchir un esclave, jeûner pendant deux mois consécutifs ou bien donner de la nourriture à 60 personnes pauvres.

Ne pas fumer, ni boire d’alcool

Il est évidemment interdit de fumer durant le ramadan, d’autant plus que la cigarette est globalement prohibée selon le Coran, même hors jeûne. Idem pour l’alcool et la drogue. Les seules situations dans lesquelles l’alcool est toléré, c’est lorsqu’il est bu par ignorance, oubli ou sous la contrainte. 

Certaines mauvaises habitudes, comme se ronger les ongles, sont permises. Dans ce cas précis, il faut simplement être sûr que cela n’engendrera pas l’ingurgitation d’une matière externe, comme du savon.

Ne pas tenir de propos obscènes

Le mois du ramadan est caractérisé par les bonnes actions : c’est durant cette période que toute personne pratiquant le jeûne doit essayer d’incarner la meilleure version d’elle-même. Les insultes, le mensonge, et bien évidemment les crimes ou les délits, même mineurs, annule une journée de jeûne.

Ne pas se maquiller

Le maquillage est globalement interdit, même s’il est parfois accepté dans certains pays musulmans. Les personnes faisant le ramadan peuvent se parfumer, mais il est préférable que le parfum en question ne contienne pas d’alcool.

De plus, le port de fards, crèmes et autres poudres n’annule pas le jour de jeûne en lui-même, mais reste fortement déconseillé. L’utilisation de khôl quant à elle est autorisée par certains préceptes.  

Une obligation, sauf exceptions

Dans certains cas, une personne peut choisir de ne pas faire le ramadan aux dates données. Il peut s’agir, par exemple, des femmes enceintes, des malades et des enfants. Les jeunes mères ont le droit d’allaiter leurs enfants.

Mais c’est à la personne concernée de décider : une femme enceinte peut donc faire le ramadan si elle le souhaite, et si elle est sûre que le jeûne ne nuira pas à son enfant. Forcer un enfant, ou se forcer à faire le ramadan malgré sa condition physique est considéré comme un péché.

Leave a Reply

Your email address will not be published.