Spread the love


On vit de plus en plus vieux en France et le nombre de centenaires (voire de super centenaires qui ont dépassé la barre des 110 ans) ne cesse d’augmenter. Mais pour espérer une telle longévité, il y a certaines habitudes du quotidien qu’il vous faut immédiatement abandonner. Des « mauvaises » habitudes qui impactent la santé et grignotent quelques années d’espérance de vie.

« L’une des principales caractéristiques du vieillissement est l’accumulation de dommages cellulaires qui conduisent à un dysfonctionnement des organes et, finalement, à la mort », explique le Dr Brett Osborn, neurologue en Floride (Etats-Unis). « La clé pour rester en bonne santé est de minimiser les dommages cellulaires en abandonnant certains comportements malsains » conseille-t-il.

Pas de cigarette et pas d’alcool, bien sûr

« Fumer accélère le vieillissement en vous exposant à des produits chimiques nocifs, en réduisant l’apport d’oxygène, en dégradant le collagène et en augmentant le stress oxydatif » souligne l’expert, rappelant aussi au passage que le tabac provoque de nombreux cancers (poumon, vessie, pancréas…), et est à l’origine de maladies cardiovasculaires.

Quant à l’alcool, faut-il rappeler qu’il augmente, lui aussi, le risque de cancer et notamment de cancer du sein ? En outre, « l’alcool étant une toxine cellulaire, il accélère le processus de vieillissement » déclare le Dr Osborn.

Attention au stress et au manque de sommeil

Le sommeil est crucial pour les processus de régénération du corps et un manque de sommeil chronique « entrave la réparation cellulaire et affecte la fonction cognitive, augmentant le risque de maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ».

Le stress chronique aussi affecte la capacité du corps à se réparer et peut conduire à un vieillissement prématuré, selon le spécialiste. « Etre dans un état de stress constant  raccourcit les télomères, les structures protéiques de l’ADN qui jouent un rôle central dans le destin et le vieillissement des cellules ».

On mange bien et on bouge !

Ce n’est un secret pour personne, une mauvaise alimentation et un manque d’activité physique accélèrent le vieillissement. « Une alimentation riche en aliments transformés, en sucres et en graisses malsaines peut provoquer des inflammations, endommager le collagène et accélérer le vieillissement cutané » souligne le neurologue. Cette mauvaise alimentation induit une résistance à l’insuline, et cela devient une porte d’entrée vers des maladies telles que les maladies coronariennes, le cancer et la maladie d’Alzheimer ».

Quant au manque d’activité physique, il contribue au vieillissement « en provoquant une perte musculaire, une réduction de la densité osseuse, une prise de poids et des problèmes cardiovasculaires ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *