Spread the love


L’été approche à grands pas et, avec lui, son cortège de fêtes entre copains, de repas de famille, d’apéros avec les collègues et de week-ends entre amis. Mais si ces « rendez-vous sociaux » sont attendus avec impatience par les personnalités extraverties, les introvertis, eux, peuvent les envisager avec appréhension…

Silence et solitude, les ressources des personnalités introverties

Qu’est-ce qu’une personnalité introvertie ? « Le tempérament introverti est en grande partie inné, c’est-à-dire hérité via des facteurs génétiques, nous explique d’emblée Julien Prest, coach et formateur spécialisé dans l’introversion. Les personnes introverties ont tendance à être davantage tournées vers leur monde intérieur. On les décrit comme calmes, réfléchies, voire « dans la lune ». Elles ont besoin de solitude et de silence pour se ressourcer, pour recharger leurs batteries. »

A contrario, les personnalités extraverties se nourrissent des contacts sociaux, ont du mal à passer du temps en solo, et tolèrent difficilement le silence. « Attention : chaque individu est plus ou moins introverti et plus ou moins extraverti, ce n’est pas blanc ou noir ! » nous avertit Julien Prest.

Pourquoi l’été est-il une saison compliquée pour les introvertis ? « Les personnes introverties se fatiguent plus vite que les autres au contact des groupes, en particulier lorsqu’il y a du bruit et/ou des conversations croisées. Or, l’été est la saison des concerts, des sorties à la piscine, des grandes tablées, des apéros en terrasse, des vacances avec 5 ou 10 copains… Autant de situations qui peuvent s’avérer difficiles à supporter quand on a un tempérament introverti » répond le coach.

A contrario, « l’hiver est une saison plus propice à l’introversion : on sort peu, on cultive un mode de vie cocooning, on privilégie le repos à la maison… »

Introversion : identifier ses limites… et les respecter !

Quels sont les conseils du coach pour traverser sereinement l’été quand on est introverti ? En premier lieu, Julien Prest recommande aux introvertis de bien connaître leurs limites : « qu’êtes-vous capables de supporter en ce moment ? Un repas de famille le dimanche midi, est-ce faisable et confortable pour vous ? Êtes-vous en mesure de voir vos collègues en-dehors de votre lieu de travail ? Votre énergie sociale peut varier : ce qui est agréable un jour peut devenir intolérable une autre fois, car votre quota social est dépassé. »

Le coach conseille de répondre à toutes ces questions avec honnêteté : « il n’est pas question que vous vous forciez à faire quelque chose qui est au-dessus de vos forces au prétexte que « tout le monde en est capable » . Identifiez vos limites… et respectez-les ! »

Deuxième recommandation du coach : réfléchissez à vos envies. Pour chaque « événement social » qui se présente, posez-vous la question suivante : est-ce que j’ai prévu d’y aller parce que j’en ai envie, ou y a-t-il d’autres raisons ? Par exemple : pour faire plaisir à quelqu’un, pour être « comme tout le monde », pour ne pas passer pour le rabat-joie de service… Ce simple questionnement peut permettre de faire un tri bienvenu parmi les invitations.

Vous êtes introverti ? N’oubliez pas de recharger vos batteries…

Conseil numéro 3 : ménagez-vous du temps en solo. Si vous partez en vacances avec vos amis, si vous hébergez temporairement de la famille, si vous avez des soirées prévues quasiment chaque jour… n’oubliez pas de vous prévoir des moments « rien qu’à vous », où vous pourrez vous ressourcer en silence. Une heure par jour, c’est un minimum !

Une dernière recommandation ? « Si vous êtes introverti, que vous vous retrouvez dans un groupe et que vous vous sentez mal à l’aise, n’hésitez pas à vous rapprocher d’une personne de confiance pour échanger individuellement dans une ambiance plus confortable pour vous. » Message reçu !

Merci à Julien Prest, coach et formateur spécialisé dans l’introversion (Un monde pour les introvertis).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *