Spread the love


Pendant la grossesse, trois échographies sont obligatoires ou du moins fortement recommandées :

Néanmoins, il arrive qu’avant l’échographie du premier trimestre, la sage-femme ou le gynécologue-obstétricien vous propose de réaliser une échographie dite de datation afin de s’assurer que la grossesse est évolutive et que tout se passe bien.

5, 6 ou 7 semaines d’aménorrhée : quand faire une échographie de datation ? Cet examen est-il obligatoire ?

L’échographie de datation ne fait pas partie des examens de dépistage. « La Cour des comptes a conseillé en 2016 de ne réaliser que les échographies recommandées et de ne pas multiplier les examens sans indication, confirme Pierre-Antoine Migeon, sage-femme échographiste. L’échographie de datation ne doit pas être systématique et effectuée uniquement sur indicationPar exemple : dans le cadre d’une interruption volontaire de grossesse, en cas de doute sur le début de la grossesse, de cycles irréguliers, d’antécédents de grossesse extra-utérine (GEU), de gémellité ou encore en cas de saignements inexpliqués faisant craindre une fausse couche. » Une hémorragie au premier trimestre n’est pas toujours le signe d’un arrêt d’évolution de la grossesse. « Cela peut correspondre seulement à un décollement de l’œuf (décollement du trophoblaste), rassurent les auteurs du Grand livre de ma grossesseL’échographie permet de faire le diagnostic en vérifiant qu’il y a bien un œuf dans la cavité utérine, dont une partie n’adhère pas à la paroi, et de s’assurer de la présence d’un embryon vivant. Le repos et les contrôles échographiques vérifieront la résorption progressive de ce début d’accolement sans autre préjudice pour votre bébé. »

L’échographie de datation est réalisée avant celle du premier trimestre. « Il n’y a pas de date précise pour la faire, tout dépend de son indication, explique Pierre-Antoine Migeon. Si l’objectif est de dater une grossesse dans le cadre d’une IVG, on peut effectuer l’examen vers cinq à six semaines d’aménorrhée. On la fera le plus tôt possible, lorsqu’une patiente se plaint de douleurs et qu’on suspecte une grossesse extra-utérine. Enfin, on attendra plutôt huit à neuf semaines d’aménorrhée pour compter le nombre d’embryons après un parcours de procréation médicalement assistée (PMA). »

Une sage-femme peut-elle réaliser une échographie de datation ?

Une sage-femme peut tout à fait réaliser une échographie de datation. « L’ensemble des sages-femmes peut réaliser des échographies dans le cadre du suivi gynécologique mais également les échographies de datation pour une IVG, des actes pour lesquels une formation complémentaire est recommandée mais non obligatoire », rappelle à ce titre Marianne Benoit Truong Canh, sage-femme échographiste et secrétaire générale du Conseil national de l’Ordre des sages-femmes.

Échographie de datation : quel est son déroulement ?

Technique d’imagerie par ultrasons, l’échographie offre la possibilité de visualiser l’embryon dans le ventre de sa mère. Les ondes ultrasonores sont émises par une sonde – que le médecin radiologue ou l’échographiste déplace sur le ventre en la faisant glisser au moyen d’un gel transparent – avant d’être converties en images par un ordinateur. L’échographie de datation peut être réalisée par voie abdominale ou endovaginale. « Nous commençons toujours par la voie abdominale, c’est-à-dire, en déplaçant la sonde sur le ventre de la patiente, indique l’échographiste. Nous pouvons ensuite être amenés à compléter l’examen par voie endovaginale si la patiente est d’accord et après lui avoir expliqué la procédure au préalable ». Le praticien introduit alors une sonde dans le vagin afin de vérifier certaines structures plus difficiles à visualiser par voie abdominale. « Il peut aussi proposer l’auto-insertion à la patiente si elle le souhaite », précise Pierre-Antoine Migeon.

Quand la grossesse est-elle visible à l’échographie ? Quand peut-on voir l’embryon ?

La grossesse est visible à l’échographie à partir de quatre à cinq semaines d’aménorrhée. À ce stade, seul le sac gestationnel – un petit point noir à l’intérieur de l’utérus ! – peut être visualisé lors de l’examen. Il faudra attendre les prochains mois et patienter jusqu’aux échographies suivantes pour voir le fœtus dans son intégralité et connaître son sexe !

Comment savoir si grossesse se passe bien avant l’échographie du 1er trimestre ? Quand faire la première échographie ?

Si votre grossesse se déroule normalement – aucun antécédent, aucun signe clinique inhabituel (douleurs pelviennes, saignements) – il n’y a aucune indication particulière à réaliser une échographie de datation. Même si cet examen rassure parfois les futures mamans.

L’anxiété maternelle n’est pas toujours une bonne indication pour l’échographie de datation, affirme Pierre-Antoine Migeon, sage-femme échographiste. 

Il faut juger du bien-fondé de la demande : est-ce que l’examen va vraiment rassurer la patiente ? Ne faut-il pas plutôt essayer de comprendre son angoisse ? Échanger avec elle, lui apprendre à reconnaître les signes sympathiques de grossesse et lui dire qu’on se tient à sa disposition s’ils viennent à disparaître ? »

L’échographie du premier trimestre – votre premier rendez-vous avec bébé ! – s’effectue entre la 11e et la 13esemaine d’aménorrhée. Elle permet de s’assurer du bon déroulement de la grossesse, de la dater en mesurant la longueur cranio-caudale (LCC), de compter le nombre de fœtus, de visualiser le futur bébé dans son intégralité, de dépister d’éventuelles malformations et d’évaluer le risque d’anomalie chromosomique (dépistage de la trisomie 21) grâce, notamment, à la mesure de la clarté nucale. Le praticien profitera également de l’occasion pour enregistrer l’activité cardiaque du fœtus et vous pourrez entendre pour la première fois les battements du cœur de votre futur enfant. Un moment inoubliable…

Peut-on faire une échographie de datation sans ordonnance ? Quel est son prix ? Peut-on bénéficier d’un remboursement ?

En théorie, l’échographie de datation doit être précédée d’une consultation et donc être prescrite. Son prix s’élève à 35,65 euros lorsqu’elle est effectuée par un praticien conventionné de secteur 1. L’ordonnance vous permettra de bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie (à hauteur de 70 %) et de votre mutuelle (30 %) dans le cadre du parcours de soins.

En cas d’interruption volontaire de grossesse (IVG), l’échographie de datation réalisée afin de définir la date de début de la grossesse, est prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *