Spread the love


Longtemps perçu comme un sport élitiste, le golf gagne aujourd’hui en popularité. Pour cause ? Il permet d’entretenir sa condition physique et sa sociabilité tout en faisant le plein de nature. Comme l’explique Pascal Grizot, président de la Fédération française de Golf (FFGolf) : « Plus qu’un sport, le golf est un véritable art de vivre ». Reconnu pour ses vertus physiques, mentales et sociales il peut contribuer au bien-être de tous, à condition d’être pratiqué régulièrement dans de bonnes conditions. On fait le point avec le Dr Yves Hervouet des Forges, médecin du sport et médecin de la fédération.

Rappel : quel est le but du golf ?

Le golf est un sport de plein air qui se pratique sur un parcours composé de 9 ou 18 trous. Concrètement, les joueurs utilisent une série de clubs pour frapper une petite balle et la faire entrer dans chaque trou en un minimum de coups. Le parcours est constitué de différentes zones, incluant des départs, des fairways, des greens et divers obstacles comme des bunkers (trappes de sable) ou des plans d’eau.

Chaque trou commence par un coup de départ depuis une zone désignée et se termine lorsque la balle tombe dans le trou situé sur le green. Les joueurs doivent donc se déplacer d’un trou à l’autre en suivant l’ordre établi et en s’auto-arbitrant : celui ou celle qui a le total de coups le plus bas remporte la partie !

Bon à savoir : vous n’avez pas le temps de vous lancer dans un 9 ou 18 trous ? Sachez qu’il existe des golfs compacts, aussi appelés « Pitch and Putt », conçus pour occuper moins d’espace et pouvoir jouer plus rapidement. Par ailleurs, vous pouvez simplement vous entraîner sur les practices de golf, des zones spécialement aménagées pour vous permettre de perfectionner votre swing. Il existe aussi des zones de putting qui permettent plus spécifiquement de travailler la précision en jeu court.

Un sport plus accessible qu’il n’y paraît

« En France, le golf a encore la réputation d’être un sport de riche. Or sa pratique n’est pas plus onéreuse que celle de sports populaires comme le cyclisme ou l’équitation », affirme le Dr Hervouet des Forges. Un investissement de départ est certes nécessaire pour se munir de clubs adaptés, mais les premiers prix sont de plus en plus abordables, souligne-t-il.

De nombreux clubs prêtent le matériel, proposent des tarifs accessibles, des initiations gratuites ou à bas prix, et des cours pour débutants. Comptez généralement 600 à 700 euros pour jouer en amateur tout au long de l’année (hors achat de matériel et compétitions). Dr Yves Hervouet des Forges, médecin de la FFGolf.

Bon à savoir : selon la FFGolf, on recense aujourd’hui 728 structures de golf en France, dont 605 golfs de 9 trous ou plus, 83 golfs compacts et pitch & putt et 41 practices.

Un sport santé-santé qui s’adapte à tous !

L’un des points forts du golf est qu’il peut être pratiqué à tout âge, quel que soit l’état de santé ou les capacités sportives étant donné qu’il ne demande pas une grande force physique ou une rapidité exceptionnelle. Il peut même être prescrit sur ordonnance : sa pratique est alors adaptée en fonction de l’état de santé et des capacités de chacun.

À quel âge les enfants peuvent-ils commencer à jouer ?

Les écoles de golf accueillent les jeunes de 4 à 18 ans, soit, de la maternelle à la fin du lycée, répond le Dr Hervouet des Forges. Il existe en effet des cours de « baby golf » accessibles aux enfants de 4 à 6 ou 7 ans. L’objectif est de leur faire découvrir ce sport au travers de jeux ludiques en utilisant des clubs et des balles adaptés, tout en les aidant à développer leur motricité et leur amour du jeu.

Grossesse : est-ce un sport adapté aux femmes enceintes ?

En l’absence de contre-indications et de complications, la pratique sportive modérée est généralementencouragée pendant la grossesse. En l’occurrence, le golf ne présente pas de risque particulier dans la mesure où il n’implique pas de contacts et où les risques d’impacts et de chute sont limités. « Chaque femme doit trouver son rythme en suivant les recommandations de son médecin. L’important est d’écouter son corps et de ne pas chercher à dépasser ses limites : utilisez du matériel adapté si besoin, hydratez-vous correctement, évitez de porter des sacs de clubs trop lourds et cessez l’activité lorsque celle-ci devient trop inconfortable », conseille le médecin du sport.

Les personnes âgées peuvent-elles se mettre à jouer au golf ?

Cela ne vous aura pas échappé… Le golf est un sport particulièrement apprécié par les seniors. La moyenne d’âge des pratiquants parle d’elle-même : 54 ans. « Quel que soit leur passé sportif, les personnes âgées peuvent tout à fait se mettre au golf pour prendre soin de leur santé et rencontrer de nouvelles personnes​​​​​​ ! », assure le Dr Hervouet des Forges. Et de préciser : « d’après une étude suédoise menée en 2008 auprès de 2300 000 golfeurs, le golf pourrait réduire la mortalité de 40 % et augmenter l’espérance de vie de 5 ans ».

De nombreux clubs proposent des cours spécifiques pour débutants, y compris pour les personnes âgées souffrant de pathologies telles que l’hypertension artérielle, l’arthrose, la maladie d’Alzheimer, etc. Les instructeurs sont spécifiquement formés aux besoins des seniors et peuvent proposer des clubs plus légers et des balles spécialement conçues pour faciliter le jeu, si besoin. Certains golfs mettent aussi à disposition des voiturettes de golf, utiles pour limiter la marche.

À noter : il est possible de jouer au golf avec des prothèses de genoux, de hanches et même d’épaule !

Connaissez-vous le paragolf ? 

Vous l’aurez deviné, le paragolf est une pratique sportive adaptée aux personnes en situation de handicap. Il permet aux joueurs en situation de handicap physique, sensoriel ou mental de pratiquer le golf grâce à des équipements et des règles modifiés pour répondre à leurs besoins spécifiques. Les joueurs peuvent par exemple utiliser des équipements spécifiques comme des clubs de golf plus légers, des fauteuils roulants tout-terrain ou des dispositifs de maintien et de stabilisation.

Avantages et bienfaits : pourquoi faire du golf ?

En résumé, le golf permet de développer sa coordination, sa concentration et son esprit stratégique. Chaque coup nécessite une analyse du terrain, de la force et de la précision, ce qui stimule les capacités cognitives. Par ailleurs, la maîtrise progressive des techniques de jeu procure une satisfaction personnelle et un sentiment d’accomplissement. Revenons ensemble sur les différents bienfaits de ce sport…

Renouer avec le plein air et la nature

C’est assez rare pour être souligné : le golf permet une immersion de plusieurs dans la nature. « Il encourage le respect et la préservation de l’environnement. Les parcours de golfs sont de véritables sanctuaires et abritent une grande diversité d’espèces végétales et animales (insectes, oiseaux, petits, voire grands mammifères selon les golfs) », note le Dr Hervouet des Forges. La grande majorité des golfeurs apprennent ainsi à respecter leur environnement, ce qui peut renforcer la conscience écologique.

Pour rappel, passer du temps au contact de la nature peut être bénéfique pour notre santé mentale et physique : prendre un grand bol d’air frais peut améliorer notre humeur, réduire notre stress et favoriser une sensation de bien-être général. L’exposition à la lumière naturelle, essentielle pour la production de vitamine D, favorise aussi la qualité du sommeil !

Est-ce que le golf est un sport physique ?

Le golf n’est certes pas un sport très démonstratif, mais il n’en reste pas moins un sport physique : jouer un 18 trous nécessite tout de même de marcher 6 à 10 kilomètres… Un excellent moyen de faire de l’exercice sans s’en rendre compte. Dans le détail…

  • Marcher sur de longues distances entre les trous permet un travail cardiovasculaire modéré qui stimule le cœur et améliore la circulation sanguine.
  • Marcher, taper les balles et porter son matériel sollicite et renforce la quasi-totalité de nos muscles, notamment les muscles des mollets, des cuisses, des fesses, de la sangle abdominale, du dos, des épaules, du cou et des bras.
  • Cela exerce aussi une certaine pression sur les os, ce qui peut contribuer à maintenir la densité osseuse et à réduire le risque d’ostéoporose.
  • Les swings exigent une grande amplitude de mouvement des épaules, des hanches et de la colonne vertébrale, ce qui améliore la souplesse et la mobilité des articulations à long terme.
  • Le golf stimule particulièrement nos fonctions cognitives en faisant travailler notre concentration et notre coordination main-œil. Le suivi de la trajectoire des balles stimule notamment la fabrication des neurones (neurogenèse).
  • Ce sport favorise aussi la proprioception (l’équilibre) et nous aide à maintenir une meilleure posture au quotidien.
  • Et bien que le golf ne soit pas un sport aussi intense que d’autres, il peut contribuer à la dépense calorique et aider à maintenir un poids de forme.

En quoi ce sport est-il bon pour notre santé mentale ?

Comme indiqué ci-dessus, le golf se pratique en plein air, généralement dans des environnements verdoyants et paisibles. Cette immersion dans la nature est idéale pour lutter contre le stress et améliorer l’humeur. La concentration requise pour chaque coup aide aussi à se déconnecter des préoccupations quotidiennes, offrant ainsi une forme de méditation active.

Le golf est un excellent moyen de tisser des liens. « Les parcours et club-houses sont des lieux de rencontre qui permettent de partager des moments agréables entre amis, en famille ou avec des collègues », insiste le Dr Hervouet des Forges. C’est l’occasion d’échanger avec ses proches, de faire de nouvelles rencontres (amicales, voire professionnelles dans la mesure où de nombreux deals se concluent sur les greens) et d’échanger avec des personnes d’âges et d’horizons différents. Autant d’interactions stimulantes qui limitent les risques d’isolement social – notamment chez les seniors – et contribuent à l’épanouissement personnel.

Apprendre à jouer au golf et à perfectionner son jeu est un véritable défi qui peut être extrêmement gratifiant. Le processus d’apprentissage, avec ses hauts et ses bas, aide à développer la persévérance, la discipline et l’humilité. Chaque partie est une leçon en soi, offrant des opportunités constantes d’amélioration et de dépassement de soi. Dr Hervouet des Forges. 

Enfin, le golf apprend aux joueurs à gérer leurs émotions et à faire preuve de fair-play. « Il y a une certaine étiquette à respecter. On ne peut pas se laisser gagner par la frustration et envoyer valser son club ou même crier comme on le ferait sur un court de tennis. De même, l’absence d’arbitre force l’honnêteté et le respect de ses adversaires », prévient le médecin.

Quels sont les principales contre-indications et les risques inhérents à ce sport ?

Le golf est généralement considéré comme un sport sûr, mais il implique son lot de contre-indications et de risques.

Quelles sont les contre-indications les plus courantes ?

La pratique régulière du golf est le plus souvent bénéfique pour la santé et les contre-indications absolues sont rares. « Toute pathologique aiguë ou chronique non stabilisée contre-indique évidemment la pratique du golf », note le médecin du sport. Étant donné les nombreuses possibilités d’adaptations, il est en effet difficile de trouver des contre-indications définitives, mis à part les problèmes d’équilibre, les scolioses importantes évolutives ou les problèmes articulaires avancés, notamment au niveau des épaules.

Quels sont les risques potentiels du golf ?

Le risque de traumatismes aigus est relativement faible au golf. La plupart des blessures articulaires ou musculaires sont généralement liées à une surutilisation, à une mauvaise technique de jeu, à un matériel inadapté ou à un échauffement insuffisant. La plus courante ? Le golf elbow (tendinopathie du coude). Mais les poignets, les épaules et le dos ne sont pas épargnés. « N’hésitez pas à demander conseil à un coach pour limiter les tensions et douleurs délétères », conseille le Dr Hervouet des Forges.

Il existe aussi un faible risque de chute et donc d’entorse de la cheville, en particulier sur des terrains accidentés ou glissants. Sans oublier les risques inhérents à l’environnement extérieur : coups de soleil et insolation en cas de fortes chaleurs, piqûres d’insectes, exposition à des pollens allergisants, orages, etc.

Quelles précautions prendre pour pratiquer le golf en toute sécurité ?

Pour pratiquer le golf en toute sécurité, suivez ces quelques précautions :

  • Avant de jouer, assurez-vous de vous échauffer correctement en effectuant des étirements pour préparer vos muscles et articulations.
  • Assurez-vous d’utiliser des clubs de golf adaptés à votre taille et à votre niveau. Portez des chaussures de golf appropriées avec des crampons pour une meilleure adhérence sur le terrain.
  • N’oubliez pas de boire de l’eau pour rester hydraté(e), surtout par temps chaud. Si besoin, appliquez de la crème solaire sur votre peau et portez un couvre-chef pour vous protéger du soleil.
  • Familiarisez-vous avec les règles de sécurité du golf, y compris les signaux de danger et les précautions à prendre sur le parcours. Respectez toujours les règles de priorité de jeu pour éviter les accidents !
  • Gardez vos distances et évitez de vous tenir trop près d’autres joueurs lorsque vous effectuez votre swing pour éviter les collisions. Renseignez-vous également sur l’emplacement des autres joueurs sur le parcours : avant de frapper la balle, assurez-vous qu’il n’y a personne dans votre champ de vision et vérifiez que la voie est dégagée.
  • Évitez les mouvements brusques et utilisez une technique appropriée lors du swing pour réduire le risque de blessures musculaires ou articulaires. Ayez conscience de vos limites et arrêtez-vous si vous ressentez de la douleur ou un inconfort.
  • Faites attention aux conditions météorologiques, aux terrains accidentés et aux obstacles tels que les bunkers et les plans d’eau. Ne vous engagez pas dans des zones dangereuses ou hors limites !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *