Spread the love


La cloque plus scientifiquement appelée “phlyctène” correspond à un soulèvement de l’épiderme qui forme un renflement rempli d’un liquide clair. Elle est un mécanisme de défense de la peau contre une agression qui provoque une séparation de l’épiderme et du derme. Une petite poche de liquide se forme entre ces deux couches normalement superposées.

La cloque peut être la conséquence d’une brûlure, de frottements répétés, d’une allergie de contact ou encore de certaines maladies de peau. Parfois, elle est secondaire à une piqûre ou une morsure d’insecte. Dans ce dernier cas, la cloque est associée à :

  • d’autres symptômes locaux à l’endroit de la piqûre (douleur plus ou moins intense, rougeurs, démangeaisons parfois fortes, gonflement de la peau…) ;
  • parfois des manifestations générales d’origine allergique ou toxique (maux de tête, troubles digestifs, éruptions cutanées qui démangent…). 

Attention, si vous présentez  une réaction sévère à une piqûre d’insecte ou toute autre morsure, contactez le service des urgences dès que possible. Des soins hospitaliers permettront  d’éviter des complications que ce soit en cas d’allergie (choc anaphylactique, œdème de Quincke, urticaire, asthme…), de réaction toxique (piqûres multiples) ou de surinfection bactérienne

Quelles piqûres d’insecte provoque des cloques (phlyctène) ?

Plusieurs types de piqûres ou morsures d’insecte peuvent provoquer l’apparition d’une ou de plusieurs cloque(s). C’est notamment le cas des moustiques, des punaises de lit, des araignées, des abeilles, des tiques mais aussi des acariens ou des puces. 

Quel moustique fait des cloques ?

On dit souvent que c’est le moustique tigre qui est le plus présent en été en France. La piqûre de ce moustique provoque des symptômes comme des démangeaisons et un gonflement, ressemblant à une cloque ou une ampoule. 

Attention, il arrive que les piqûres de moustiques déclenchent une allergie appelée syndrome de Skeeter. Cette réaction locale inflammatoire est parfois accompagnée de fièvre, de vomissements ou de difficultés respiratoires pour les cas les plus graves.

Quelle araignée provoque des cloques ? Comment reconnaître une morsure ?

Les morsures d’araignées provoquent souvent une boursouflure qui apparaît dans les heures qui suivent. D’autres symptômes sont souvent présents  à l’endroit de la morsure (ou piqûre) comme une douleur parfois vive, une rougeur, un gonflement et des démangeaisons. Il arrive qu’un ulcère se forme dans les jours qui succèdent la morsure.

La gravité dépend du type du venin (et donc de l’espèce d’araignée) mais aussi de sa quantité. Certaines morsures peuvent aller jusqu’à entraîner une nécrose de la zone touchée voire des signes généraux et neurologiques plus ou moins sérieux. La malmignatte serait considérée comme l’araignée  la plus dangereuse en France pouvant causer, pendant deux jours au plus, une douleur sur la zone mordue, des suées et de la fatigue. 

La punaise de lit : quelle est cette bête qui donne des cloques ?

Les piqûres de punaises de lit provoquent des petites bosses rouges planes qui démangent parfois intensément. Parfois des cloques peuvent apparaître dans les jours qui suivent la piqûre. Les piqûres de punaises de lit peuvent aussi engendrer de l’insomnie liée au grattage excessif.

Les piqures de tiques, des cloques qui grattent ?

Les piqures de tiques sont indolores provoquant une petite boule rouge sur la zone de morsure. Néanmoins, il arrive que la piqûre de tique provoque un gonflement, des démangeaisons, des cloques et des ecchymoses. 

Après une morsure ou piqûre de tique, il est important d’extraire le ou les tiques le plus rapidement possible. En effet, si la tique est porteuse de la bactérie Borrelia, le risque de transmission de cette bactérie, responsable de la maladie de Lyme, augmente avec la durée d’attachement de la tique à la peau.

Les autres types de piqûres qui provoquent des cloques (abeilles, puces, acariens…)

Une piqûre d’abeille, de bourdon, de guêpe ou même de frelon peut  provoquer l’apparition de cloques dans les heures qui la suivent. Mais les premiers signes sont le plus souvent une douleur vive, un gonflement rapide, une rougeur, une chaleur et des démangeaisons. 

Les piqûres de puces peuvent causer une boursouflure. 

Les acariens peuvent aussi piquer causant parfois des cloques. 

Bien d’autres insectes peuvent provoquer des réactions cutanées comme des cloques dans les heures après la piqûre. On retrouve notamment : les piqures de fourmis, de mouche, de taon … 

Comment soigner les cloques liées aux piqûres d’insectes ?

Si vous avez une ou plusieurs cloque(s) liée(s) à une piqûre d’insecte, mieux vaut ne pas la percer. À moins que celle-ci soit de grand diamètre et très douloureuse (dans ce cas, vous pouvez la percer avec une aiguille stérile. Désinfectez ensuite avec une solution antiseptique et recouvrez la cloque percée d’un pansement sans retirer la peau morte qui la recouvre). 

Afin de limiter le risque d’infection, désinfectez le site de la piqûre après avoir nettoyé avec de l’eau et du savon délicatement. Vous pouvez utiliser un antiseptique ou simplement du vinaigre d’alcool. Vous pouvez protéger la cloque avec un pansement. Une compresse froide ou une poche de glace peut aider à soulager la douleur et à diminuer le gonflement. 

N’oubliez pas : mieux vaut prévenir que guérir. Afin d’éviter les insectes piqueurs, évitez de vous promener dans les herbes hautes et privilégiez les chaussures fermées et des vêtements longs et couvrants

En cas de signes d’allergie, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre médecin traitant. Si des symptômes de réactions allergiques graves apparaissent (difficulté à respirer, palpitations, perte de connaissance…), des soins urgents sont indispensables. Contactez directement le SAMU en composant le 15 ou le 112. 

Cloque(s) après une piqûre d’insecte : que faire pour en venir à bout naturellement ?

Les traitements naturels peuvent être très efficaces pour soulager les piqûres d’insectes qui forment des cloques. Les meilleurs remèdes contre les piqûres d’insectes provoquant des cloques sont :  

  • L’huile de calendula : ses propriétés cicatrisantes en font un allié redoutable contre les piqûres d’insectes et les cloques.
  • L’huile d’emeu qui a des vertus anti-inflammatoires, anti-infectieuses, cicatrisantes et antalgiques. 
  • Le vinaigre de cidre de pommes : ses propriétés anti-inflammatoires et anti-infectieuses permettent de soulager la douleur et de désinfecter les cloques dues aux piqûres d’insectes. 
  • Le gel d’aloe vera qui soulage les douleurs et peut inhiber les inflammations. 
  • L’eau florale d’hamamélis qui aide à soulager les inflammations de la peau et à cicatriser les petites blessures.
  • Les huiles essentielles aux vertus anti-inflammatoires et calmantes comme l’HE de plantain, de lavande ou de théier. Attention les huiles essentielles sont contre-indiquées chez la femme enceinte et allaitante et chez l’enfant de moins de 6 ans. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.