Spread the love


Comment attraper les moustiques ? Les différents types de pièges à moustiques

Il faut distinguer deux types de pièges à moustiques :

  • ceux qui simulent la respiration et les odeurs humaines pour attirer les moustiques femelles (qui piquent contrairement aux mâles) ;
  • ceux qui imitent des lieux de pontes pour attirer les moustiques femelles.

« les premiers sont plutôt insecticides tandis que les seconds sont aussi larvicides », résume Dominique Hauptmann, président de Dipteratech, société spécialisée dans la lutte contre les moustiques.

L’avantage de ces produits ? Ils permettraient de protéger des zones entières et cela sans utiliser de produits toxiques délétères pour notre santé et l’environnement. Néanmoins, l’efficacité de ces pièges est relative. Mieux vaut savoir choisir les bons produits en les couplant avec d’autres moyens de protection.

Les bornes anti-moustiques : une efficacité prouvée pour certains modèles

L’anti-Moustique intelligent (LAMI), Qista, Biobelt ou encore Ma Boite à Moustiques : de nombreuses entreprises commercialisent ce type de pièges.

Comment ça marche ?

Il s’agit de bornes qui attirent les moustiques en simulant la respiration humaine en diffusant du gaz carbonique (CO2) et/ou de la lumière et/ou un leurre olfactif (par exemple une odeur corporelle humaine avec de l’acide lactique). Les moustiques sont alors attirés puis aspirés par une ventilation électrique et précipités dans un filet de capture.

Depuis le 1er juillet 2022, ces pièges à moustiques qui utilisent des substances chimiques biocides pour imiter la respiration et les odeurs humaines (comme l’acide lactique) doivent obtenir une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour être commercialisés. « Tous les produits actuellement commercialisés se sont pliés à cette exigence. Les produits en attente de cette autorisation peuvent recevoir une autorisation temporaire de mise sur marché », explique Dominique Hautpmann.

Une efficacité relative

Cette stratégie de leurre est judicieuse et semble diminuer la quantité de moustiques présents. Néanmoins, selon l’Anses, seuls certains modèles de pièges à moustiques ont une efficacité prouvée sur le court, moyen et long terme. C’est le cas deBG sentinel, MosquiTRAP, etBioBelt Anti-Moustiques.

Toujours selon l’Agence de santé, ces pièges à moustiques doivent être correctement entretenus et utilisés pour bien fonctionner. Ce qui n’est pas chose facile : l’entretien peut-être coûteux et réclamer une attention particulière.

Ajoutons qu’il faut qu’il y ait un nombre de pièges à moustiques suffisant dans la zone à protéger.

Certaines marques comme Biobelt proposent l’emplacement de bornes sur plusieurs hectares. La plupart des acheteurs sont des hôtels de luxe car ces installations sont coûteuses. Dominique Hauptmann.

Attention aux erreurs d’utilisation

Ces pièges ne sont donc pas 100 % efficaces et peuvent faire l’objet d’erreurs dans leur utilisation : « vous pouvez tout de même continuer à vous faire piquer, si vous restez à proximité du piège, vous entrez en concurrence avec la machine en émettant vous-même du CO2 », révèle Dominique Hauptmann.

Les pièges pondoirs : une efficacité mitigée

D’un autre côté, nous trouvons des pièges qui imitent des lieux de ponte. Ils sont constitués d’un récipient rempli d’eau stagnante et permettent de piéger par divers moyens (support de ponte imprégné ou traité avec un insecticide ou bandes collantes à l’intérieur du piège) les femelles cherchant à pondre.

Ces pièges visent à réduire le nombre de moustiques femelles adultes (qui sont les seuls à piquer) et celui de leur future progéniture (les larves pouvant également être tuées dans le piège par les résidus d’insecticides ou à l’aide d’un grillage qui empêche l’émergence des adultes).

Néanmoins, l’ANSES ne reconnaît pas l’efficacité de ces pièges à l’exception de certains modèles comme BG-GAT et CDC AGO. En outre, si ces pièges ne sont pas entretenus (changements d’eau réguliers), ils peuvent eux-mêmes devenir des gîtes productifs en moustiques adultes.

Le mieux est d’utiliser ces pièges avec d’autres mesures

Vous l’avez compris, si ces pièges à moustiques sont efficaces, ils ne représentent pas une solution miraculeuse.

Le mieux est de sélectionner des modèles dont l’efficacité a été scientifiquement reconnue. N’oubliez pas de vérifier que les pièges choisis ciblent bien les moustiques de la zone concernée (généralement les moustiques Aedes et Culex) et que leur nombre et leur emplacement permettent de couvrir la zone à protéger. En outre, il est préférable d’utiliser ces produits en complément d’autres moyens de prévention (répulsifs, lampe, bracelet…).

Éliminer les dépôts d’eaux stagnantes pour se débarrasser des moustiques

Selon l’ANSES, le premier moyen de prévenir l’invasion des moustiques est d’éliminer les dépôts d’eaux stagnantes qui représentent des lieux de ponte de premier choix. Vous devriez donc :

  • vider les pots de fleurs ;
  • contrôler que les gouttières s’écoulent bien ;
  • ramasser les déchets afin qu’ils ne se transforment pas en réceptacles à eaux de pluie…

Des répulsifs naturels en compléments

Par ailleurs, il existe d’autres moyens naturels d’éloigner les moustiques des habitations « entretenir des plantes aux vertus répulsives est efficace. Il peut s’agir de lavande ou de plantes qui dégagent une odeur citronnée ou encore le basilic », explique le naturopathe Émilie Kapps.

Pour ce qui est de l’intérieur, vous pouvez aussi employer des remèdes de grand-mère : « Par exemple, vous pouvez mettre un verre de vinaigre de cidre près de votre fenêtre ou encore vaporiser une préparation à base d’huiles essentielles de citron, citronnelle ou encore d’eucalyptus citronné. » Attention, les huiles essentielles sont contre-indiquées chez la femme enceinte et allaitante et l’enfant.

Enfin, « En dehors des huiles essentielles, la bonne vieille moustiquaire, un simple ventilateur électrique (qui fait courants d’air) ou encore une raquette électrique fonctionnent bien et le tout dans le respect de l’environnement », d’après la naturopathe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *