Spread the love


La mélanine, ce pigment responsable de notre couleur de peau, de poils et de cheveux, offre aux peaux foncées une certaine protection contre les rayons nocifs du soleil, les fameux UVA et UVB. Cela dit, cette protection reste imparfaite, c’est pourquoi avoirla peau mate ou noire ne doit pas pousser à faire l’impasse sur les protections solaires (crème solaire, t-shirt, chapeau, lunettes, parasol…).

Ceux qui ont une peau moyenne à foncée développent généralement moins de croissances précancéreuses et ont des rides plus tardives dues aux dommages causés par le soleil. Cependant, dans ces populations, les dommages causés par le soleil peuvent se présenter sous la forme d’un teint irrégulier ou de taches brunes”, a ainsi détaillé le Dr Caroline Opene, dermatologue et directrice de la clinique Health Skin of Color de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), auprès de nos confrères de MedicalXpress (Source 1). Pour éviter ces hyperpigmentations, la dermatologue recommande aux peaux foncées d’opter pour une crème solaire à large spectre, protégeant à la fois des UVA, des UVB, des rayons infrarouges et de la lumière visible.

Paumes des mains, pieds : gare aux zones dites “cachées”

En général, les personnes à la peau plus claire, qui prennent facilement des coups de soleil, sont les plus à risque de cancer de la peau, tout comme celles qui ont des antécédents familiaux. Cela dit, j’ai diagnostiqué un bon nombre de cancers de la peau sur le visage ou les mains d’Asiatiques, de Latinos ou d’Africains. [Notamment] des patients américains qui ont travaillé à l’extérieur pendant de nombreuses années”, a souligné le Dr Opene. Et la spécialiste d’ajouter que “les personnes de couleur peuvent également développer un cancer de la peau dans des zones dites ‘cachées’, telles que la paume des mains et la plante des pieds, a-t-elle tenu à préciser.

Dans ce sens, toutes les peaux ont intérêt, d’une part à se protéger du soleil, notamment via l’application régulière d’une crème à l’indice 30 minimum, d’autre part à inspecter régulièrement sa peau, ses grains de beauté et autres taches visibles. Au moindre changement ou doute, mieux vaut consulter, car plus il est pris en charge tôt, meilleures sont les chances de venir à bout d’un cancer de la peau.

Pour le choix de l’écran solaire, la dermatologue souligne, à juste titre, que la meilleure formule sera celle que l’on mettra régulièrement. Pour les peaux foncées, elle conseille plutôt des écrans solaires hybrides, c’est-à-dire contenant à la fois des filtres chimiques et minéraux, pour limiter les traces blanches disgracieuses sur la peau. Reste que, quelle que soit notre couleur de peau, la meilleure protection contre le soleil demeure… l’ombre ! On évite donc de s’exposer aux heures où l’ensoleillement est maximal, autrement dit entre 12h et 16h. Vive la sieste au frais !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *