Spread the love


Définition : le nerf vague c’est quoi ?

Le nerf vague (X), également appelé nerf pneumogastriquenerf cardio-pneumo-entérique, nerf parasympathique ou nerf cardiaque, est le dixième nerf crânien. C’est un nerf mixte, composé de fibres nerveuses motrices, sensitives et végétatives. Un dysfonctionnement du nerf vague peut donner lieu à de multiples troubles d’ordre cardiaque, digestif ou encore neurologique.

Où se trouve le nerf vague ?

Le nerf pneumogastrique est le nerf crânien qui couvre la plus grande partie de l’organisme, du cerveau jusqu’à l’abdomen. Au nombre de deux, les nerfs vagues sont situés de chaque côté du corps (nerf vague droit et nerf vague gauche).

Anatomie du nerf vague

Les fibres nerveuses du nerf vague dépendent de trois noyaux qui siègent dans le bulbe :

  • Le noyau moteur ;
  • Le noyau sensitif ;
  • Le noyau végétatif

Sur le trajet du nerf vague, il faut distinguer 3 fragments : 

  • Le segment intra-crânien (au niveau de la boîte crânienne) ; 
  • Le segment pariétale au niveau du traversé du foramen jugulaire (orifice de la base du crâne) ; 
  • Le segment extra-crânien qui descend jusqu’à l’abdomen. Le nerf vague passe par le cou (segment cervical), le thorax (segment thoracique), le diaphragme (segment diaphragmatique) et la cavité abdominale (vers le tube digestif). Certains filament du nerf vague se prolongeraient jusqu’au côlon accompagnant même ce dernier sur presque toute sa longueur. 

À noter que les fibres nerveuses du nerf vague sont presque exclusivement localisées dans le larynx, tandis que les fibres sensitives et végétatives se distribuent dans les voies respiratoires, digestives et les vaisseaux sanguins. 

Fonctions : quel est le rôle du nerf pneumogastrique ?

Le nerf pneumogastrique (ou nerf vague) a des fonctions très variées, jouant un rôle dans : 

  • La phonation par son contrôle sensorimoteur du larynx et des cordes vocales ; 
  • La déglutition puisqu’il commande l’élévation du voile du palais avec d’autres nerfs crâniens ; 
  • Le contrôle des battements du coeur ( ou abaissement de la fréquence cardiaque ); 
  • La constriction des bronches
  • Les mouvements péristaltiques gastriques et la sécrétion gastrique (estomac) ; 
  • La sécrétion d’insuline et d’enzymes digestives, au niveau du pancréas ; 
  • Le péristaltisme et la sécrétion intestinale (intestin grêle et du côlon droit). 

Dysfonctionnement du nerf vague : quels symptômes ?

La paralysie du nerf vague peut entraîner : 

  • Des difficultés à déglutir (dysphagie) ; 
  • Un enrouement de la voix (dysphonie)
  • Un changement de voix ; 
  • Un abaissement et une déviation du voile du palais et de l’uvule (rideau de Vernet) ; 
  • Des difficultés à respirer (dyspnée) ; 
  • Une perte du réflexe du bâillement ; 
  • Le décès (en cas de paralysie bilatérale ou centrale du nerf vague). 

D’autres troubles peuvent être engendrés par un dysfonctionnement vagal : 

  • Des troubles de la déglutition
  • Un reflux gastro-oesophagien (RGO)
  • uU ulcère gastro-duodénal ; 
  • Un syndrome de Mendelson (pneumopathie causée par le passage accidentel du contenu gastrique dans la trachée et les bronches) ; 
  • Une bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque) ; 
  • Un malaise vagal (ou syncope) : elle correspond à une forme bénigne d’évanouissement avec perte de connaissance brève et brutale. Elle est liée à une stimulation excessive de la fonction végétative du nerf vague qui entraîne un ralentissement du rythme cardiaque ; 
  • Des crises d’épilepsie ou convulsions. 

Malaise vagal et anxiété : quel lien ?

Le malaise vasovagal, aussi appelé syncope vasovagale, est une perte de conscience transitoire due à une baisse soudaine de la tension artérielle, du rythme cardiaque et du flux sanguin cérébral. Sa cause principale est un état de stress intense. Il peut aussi être la conséquence d’un surmenage, de la sédentarité, d’une odeur très forte, de la chaleur ou encore d’une douleur intense. Les symptômes sont particulièrement désagréables et obligent à s’allonger immédiatement : 

  • Des troubles visuels (on ne voit plus) ; 
  • Des bourdonnements d’oreilles (les bruits alentour deviennent presque inaudibles) ;
  • Des vertiges ;
  • Des palpitations cardiaques ;
  • Des tremblements ;
  • Une incapacité à parler. 

Si ces signes apparaissent n’attendez pas de perdre connaissance pour vous allonger en position latérale de sécurité (PLS) en attendant du secours. 

Examens : comment savoir si on a un problème au nerf vague ?

Une simple observation des symptômes (examen clinique) peut permettre de diagnostiquer une origine vagale. D’autres examens plus poussés peuvent être nécessaires : 

  • Un électromyogramme (EMG) qui permet d’étudier l’activité électrique du nerf vague et de détecter d’éventuelles lésions ;
  • Un electrocardioramme (EGC) qui permet d’étudier l’activité électrique du coeur ; 
  • Certains examens d’imagerie médicale (radiographie, IRM, scanner thoracique, abdominal, cérébral…). 

Problème au nerf vague : comment le traiter ?

Il existe plusieurs façons de traiter un dysfonctionnement du nerf vague. En outre, la stimulation du nerf vague pourrait permettre de soulager certaines maladies. 

La chirurgie du nerf vague en cas d’ulcère gastrique (vagotomie)

Il s’agit de la section chirurgicale du nerf vague, au niveau de l’abdomen qui a pour but de réduire la sécrétion d’acide chlorhydrique dans l’estomac des patients atteints d’un ulcère du duodénum.

La rééducation orthophonique en cas de dysphonie

Des troubles de la parole et des modifications de la voix (ou dysphonie) peuvent être constatés suite à une lésion du nerf vague. La prise en charge passe alors par des séances d’orthophonie. 

La stimulation vagale

La neurostimulation vagale (NSV) consiste en une stimulation électrique, fréquente et de faible intensité, du nerf vague. Pour cela, un fin filament est implanté autour du nerf vague dans le cou. Ce filament est relié à un générateur glissé sous la clavicule. Ce même générateur va émettre des impulsions électriques pour stimuler le nerf. Les indications de cette technique sont nombreuses : épilepsie, dépression/anxiété, acouphènes, hypertension, troubles digestifs, maladie de crohn, inflammation chronique, fibromyalgie, algoneurodystrophie, douleurs viscérales et pelviennes chroniques ; migraine, algie vasculaire de la face , AVC, formes compliquées de covid (selon certaines études)…

Les manoeuvres vagales contre la tachycardie

Les manœuvres vagales sont classiquement utilisées dans certaines tachycardies (trouble du rythme cardiaque et plus précisément une accélération du pouls au repos au-delà de 90 ou 100 battements par minute). On distingue un grand nombre de manoeuvre qui peuvent être pratiquées : massage du sinus carotidien, manœuvre de Valsalva, inspiration profonde … 

Comment optimiser son tonus vagal ?

Afin d’optimiser le tonus du nerf vague, il convient de soigner son alimentation et de pratiquer certains exercices de respiration régulièrement. 

Nerf vague et alimentation

Le nerf vague bénéficie de tous les nutriments favorables à une bonne santé du système nerveux : vitamines B, magnésium et surtout les acides gras riches en omega 3. D’une façon générale, conservez une alimentation équilibrée, riche en fibres et en micronutriments (vitamines et minéraux). 

Nerf vague et respiration

Le nerf vague a pour rôle de ralentir le rythme du cœur afin de maintenir une fréquence cardiaque stable. Ainsi, le moyen le plus simple d’activer votre nerf vague pour mettre le frein neuronal sur un cœur qui bat est d’adopter une respiration lente. Pour cela, il vous suffit de prendre de longue inspiration suivi de longue expirations sur 3 ou 4 temps. Privilégiez la respiratoire ventrale (aussi appelée “respiration du dormeur”) qui a des effets relaxants. 

Différentes pratiques relaxantes peuvent contribuer à ralentir la respiration et à activer le nerf vague (yoga, méditation de pleine conscience, hypnose…). 

D’autres méthodes peuvent vous permettre de stimuler votre nerf vague comme le fait de chanter ou de rire à gorge déployée ou encore de se gargariser. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *