Spread the love


L’été venu, le volley-ball s’impose comme LE meilleur sport de plage pour profiter des vacances tout en entretenant sa forme physique. Comme nous l’explique Laurent Lecina, préparateur physique de l’équipe de France masculine de volley, ce sport collectif implique des déplacements rapides et de nombreux sauts, voire des plongeons. Permet-il pour autant d’affiner sa silhouette et de perdre du poids ? 

Est-ce que le volley est vraiment un sport physique ?

Pour rappel, les règles du volley sont relativement simples et intuitives : deux équipes s’affrontent de part et d’autre d’un filet, se passant le ballon du bout des doigts. Lorsque l’une des équipe commet une faute ou ne parvient pas à renvoyer le ballon dans le camp adverse, elle perd le point. Et contrairement aux apparences, cela n’en fait pas un sport très énergivore.

“Le volley est plutôt un sport d’intensité modérée puisqu’il implique une alternance entre les temps de jeu et les temps de repos pendant lesquels il faut récupérer le ballon”, note Laurent Lecina. En-dessous d’un certain niveau, il faut bien reconnaître que les échanges entre les équipes sont souvent loin d’être fluides et que la coordination peut faire défaut entre les coéquipiers… Résultat : on passe parfois plus de temps à aller chercher le ballon qu’à jouer ! 

Cela dit, le volley nécessite certaines compétences pour le moins athlétiques, comme la vitesse, la force, l’endurance ou l’agilité. Pendant les périodes de jeu fluides, les joueurs sont constamment en mouvement, se déplaçant rapidement pour récupérer les balles, effectuant des gestes précis pour servir ou des sauts techniques pour attaquer et parer les attaques adverses. Il mobilise donc le système cardiorespiratoire et sollicite tout de même l’ensemble des muscles du corps, sans oublier qu’il demande une grande concentration et des réflexes rapides. 

En résumé, le volley-ball est loin d’être le sport le sport le plus intéressant pour perdre du poids. Mais il permet tout de même d’entretenir sa condition physique et de dépenser de l’énergie en se focalisant sur son équipe – non sur le nombre de calories que l’on dépense ! Laurent Lecina.

Un sport ludique qui favorise tout de même la dépense énergétique

Au risque d’enfoncer une porte ouverte, le volley-ball est un sport très compétitif mais aussi incroyablement ludique. Que ce soit sur la plage lors d’un après-midi ensoleillé (beach-volley), dans une salle de sport entre amis (volley-ball en salle) ou sur un terrain enneigé en montagne (snow-volley), les matchs se déroulent bien souvent dans une atmosphère de jeu détendue qui encourage la participation et le mouvement.

Comme nous l’explique Laurent Lécina, ce côté ludique du volley-ball contribue en partie à favoriser la dépense énergétique : “Lorsqu’on s’amuse et qu’on se concentre sur le jeu, on peut en oublier à quel point on est actif physiquement. Que ce soit en tentant un smash spectaculaire ou en réalisant une défense miraculeuse, chaque action demande un effort et permet de brûler des calories – ce qui ne veut pas forcément dire perdre du poids !”, insiste-t-il. 

Bon à savoir : le volley-ball est un sport très inclusif, accessible à tous les âges, à tous les niveaux de forme physique. De nombreuses disciplines permettent d’adapter le jeu aux capacités des pratiquants, comme le Soft Volley, le Volley Santé ou le Volley Assis. “Que vous soyez un joueur expérimenté ou que vous découvriez le sport pour la première fois, il y a toujours une place sur le terrain pour s’amuser et bouger”, assure le préparateur physique de l’équipe de France masculine de volley.

Autrement dit, il combine le plaisir du jeu avec une activité physique dynamique, ce qui en fait un choix idéal pour ceux qui cherchent à dépenser de l’énergie tout en passant du bon temps avec leurs amis ou leur famille !

Le volley engage sur la durée et favorise l’activité sportive

Le volley est un sport collectif qui se pratique par équipes de six, de trois ou de deux personnes, ce qui induit généralement un fort esprit de camaraderie et d’entraide, propice à l’engagement sur le long terme. Et comme vous le savez sans doute, la régularité est la clé du succès dans le cadre d’une perte de poids ! 

Le fait de jouer régulièrement avec d’autres personnes crée des liens forts et motive à revenir sur le terrain pour partager des moments ensemble. C’est beaucoup moins coûteux psychologiquement que d’aller tout seul à la salle de fitness. Laurent Lecina.

D’une part, le volley favorise donc un sentiment d’appartenance à une communauté sportive, ce qui encourage à rester actif dans la pratique du volley-ball. Mais d’autre part, il offre aussi une grande variété de compétences à développer, que ce soit le service, la passe, l’attaque, le bloc ou la défense. Une diversité qui permet aux joueurs de toujours avoir de nouveaux défis à relever pour progresser et de maintenir leur motivation ! 

Contrairement à certains sports, le volley peut être pratiqué dans différents environnements, que ce soit en intérieur ou en extérieur : il ne demande pas beaucoup d’équipement, ce qui le rend accessible et permet aux joueurs de s’adapter facilement à différents lieux et horaires, favorisant la pratique régulière du sport. 

La pratique régulière du volley ne suffit pas à perdre du poids !

Cela ne vous aura pas échappé, la perte de poids dépend en grande partie de l’équilibre entre les calories consommées et les calories brûlées. Avec ses phases d’efforts intenses entrecoupées de moments de repos, le volley permet de dépenser un certain nombre de calories, mais cela n’est pas forcément suffisant pour perdre du poids : si l’apport calorique est supérieur à la dépense énergétique, la perte de poids est limitée !

Et Laurent Lecina de préciser : “Le nombre de calories brûlées pendant un entraînement ou un match dépend de nombreux facteurs, notamment de l’intensité de l’effort, de sa durée, mais aussi de notre métabolisme, de notre sexe, etc.” Comprenez : pour perdre significativement du poids grâce au volley, il faut probablement augmenter l’intensité de vos entraînements et combiner le volley avec d’autres formes d’exercice, voire d’autres sports complémentaires. 

À noter : la composition corporelle (la répartition masse musculaire / masse grasse) peut aussi influencer la vitesse à laquelle une personne perd du poids. Les personnes avec une masse musculaire plus importante ont notamment tendance à brûler davantage de calories au repos, ce qui peut faciliter la perte de poids. Par ailleurs, en faisant du sport vous pouvez augmenter votre masse musculaire et réduire votre masse grasse sans voir de changement significatif sur la balance !

De l’importance d’une alimentation équilibrée et d’un mode de vie sain

Vous l’aurez compris, le volley est un bon moyen de brûler ds calories, mais il est important de rappeler que l’activité sportive seule ne garantit pas la perte de poids ! Le sommeil, le stress, les niveaux d’activité quotidienne et les habitudes alimentaires peuvent aussi avoir un impact sur la capacité à perdre du poids. Une approche holistique, comprenant une alimentation équilibrée, un sommeil adéquat et une bonne gestion du stress, est souvent nécessaire pour obtenir des résultats satisfaisants.

En vidéo : “Le sport fait-il maigrir ?” – Réponse de la Pre Martine Duclos

Quel est le sport le plus physique (qui brûle le plus de calories) ?

Difficile de répondre à cette question… Comme indiqué ci-dessus, la dépense calorique dépend de l’intensité de l’effort, de sa durée et de caractéristiques individuelles. Cependant, certains sports sont généralement reconnus pour leur capacité à brûler un grand nombre de calories

  • la natation
  • le cyclisme
  • la course à pied
  • le football
  • l’aviron,
  • la boxe,
  • ou encore le saut à la corde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *