Spread the love


Tout médicament contient un principe actif, une substance d’origine chimique ou naturelle caractérisée par un mécanisme d’action curatif ou préventif, ainsi que des excipients, toutes les autres substances autres que le principe actif qui facilitent l’utilisation du médicament mais ne possèdent pas d’activité pharmacologique.

Pourquoi recycler les médicaments avec une date de péremption passée ?

Les principes actifs contenus dans les médicaments se dégradent progressivement avec le temps, quel que soit le conditionnement. « Cette date de péremption – trois à cinq ans après la fabrication du médicament – est fixée par le fabricant lui-même qui, en général, fait preuve d’une grande prudence », indique la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) (source 1). Il n’est jamais recommandé d’utiliser des médicaments après la date de péremption figurant sur l’emballage.

Jeter ses médicaments à la poubelle représente un risque pour la planète

Il ne faut surtout pas jeter ses médicaments périmés ou non utilisés (MNU) à la poubelle, dans l’évier ou dans les toilettes, car une fois dégradés dans l’environnement, ces derniers risquent de contaminer les eaux de surface et les eaux souterraines. Les médicaments sont des produits actifs sur l’homme, et donc également sur beaucoup d’autres animaux et sur la nature.

Stocker ses médicaments chez soi représente un risque pour votre famille

Les médicaments stockés à la maison représentent aussi un danger pour les plus jeunes. Régulièrement, les enfants font de graves intoxications à cause de médicaments se trouvant à leur portée. Mais aussi chez les seniors, avec un risque plus élevé de confusion médicamenteuse.

Alors, où rendre des médicaments non utilisés ou périmés ?

C’est pourquoi il est important de tenir le contenu de la pharmacie de la maison à jour et de donner les médicaments dont on ne se servira plus, même s’ils ne sont pas encore périmés. Pour éviter qu’ils ne finissent dans la nature, pensez à rapporter vos médicaments périmés en pharmacie. Ils feront alors l’objet d’une procédure de tri spécifique.

Comment faire pour ramener les médicaments périmés à la pharmacie ?

Les médicaments peuvent être rapportés pour recyclage dans n’importe quelle pharmacie, même si ce n’est pas la pharmacie où ils ont été délivrés, et par tous les particuliers. Les pharmacies ont une obligation légale d’accepter la récupération de médicaments pour leur recyclage.

En aucun cas, on ne les dépose devant la porte de la pharmacie.

Qui reprend les médicaments périmés ?

Cyclamed est une association à but non lucratif composée de pharmaciens d’officine, de grossistes répartiteurs et de laboratoires pharmaceutiques. Sa mission : collecter les MNU, périmés ou non, afin de les revaloriser énergétiquement et d’assurer leur élimination propre.

Comment faire le tri dans ses médicaments avant de les apporter ?

Le recyclage des médicaments ne concerne que les médicaments sous les formes suivantes, indique l’éco-organisme Cyclamed (source 2) :

  • Les comprimés ;
  • Les pommades, crèmes et gels ;
  • Les sirops, les ampoules ;
  • Les aérosols, sprays, inhalateurs ;

Ce qui est exclu de ce dispositif :

  • Les compléments alimentaires & dispositifs médicaux ;
  • Les produits chimiques ;
  • Les produits vétérinaires ;
  • Les cosmétiques ;
  • Les aiguilles et seringues ;
  • Les lunettes, prothèses ;
  • Les thermomètres ;
  • Les radiographies.

Le don des médicaments avec ou sans ordonnance

Il faut noter que le recyclage concerne les médicaments achetés librement en pharmacie et ceux délivrés avec une ordonnance.

Les DASRI, c’est quoi ?

Concernant les seringues et aiguilles utilisées par le patient lui-même pour traiter sa pathologie (les DASRI : Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux des Patients en Auto-Traitement), il faut les mettre dans des boîtes à aiguilles sécurisées, inviolables, distribuées gratuitement par les pharmacies, note Cyclamed. Il faut les rapporter, bien à part, hors du sac des médicaments, dans certaines pharmacies.

Recyclage : que deviennent les MNU une fois collectés par Cyclamed ?

Il faut comprendre que le recyclage des médicaments ne consiste pas à les réutiliser pour de nouveaux patients ou à les expédier dans d’autres pays. Depuis 2009, les MNU ne peuvent plus être redistribués vers des pays pauvres. L’Europe souhaite privilégier dans ces pays l’envoi de médicaments neufs, dont la traçabilité est connue.

Il ne s’agit pas non plus de les transformer pour fabriquer de nouveaux médicaments. Les médicaments recyclés sont traités pour être éliminés, et ce « dans le respect des règles environnementales et à des fins de valorisation énergétique, ce qui permet d’éclairer et de chauffer des milliers de logements tout au long de l’année », précise Cyclamed.

Les MNU sont donc détruits par incinération dans 55 unités en France dans le but de produire de l’énergie sous forme d’électricité.

Selon l’étude BVA 2022 (source 3), le ‘réflexe Cyclamed’ est bien ancré : 9 Français sur 10 (87 %) déclarent rapporter leurs MNU en pharmacie. La préservation de l’environnement est la motivation majeure (81 % pour les personnes interrogées) puis celle de la sécurité sanitaire (65 %). Pour la troisième année consécutive, le 1er mode de connaissance du dispositif est le pharmacien (45 %) grâce au dialogue entre l’équipe officinale et la patientèle, avant la télévision (30 %).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *