Spread the love


A quelle heure dinez-vous le soir ? Historiquement, on mangeait plutôt de bonne heure, souligne un médecin endocrinologue, le docteur Abhay Gundgurthi, auprès du site South First. A 19h30, on avait fini le repas du soir, estime-t-il. Mais de nos jours, le dîner ne se passe plus aussi tôt : notamment parce qu’on sort manger au restaurant, parce qu’on a des journées très chargées qui nous font rentrer tard, parce qu’on prend l’apéro avant ce repas,… Et cela pose de nombreux problèmes de santé. Voici l’heure idéale à laquelle il faudrait dîner.

Pour ce médecin, le fait de reporter le dîner est corrélé au nombre de cas de diabètes, de désordres métaboliques en tous genres, et des maladies cardiaques. Parce que manger tôt n’est pas uniquement bénéfique pour la bonne digestion et le confort nocturne. Ce qui se joue est bien plus grand : la longévité est en jeu, comme le risque d’obésité, note-t-il d’après diverses études.

Manger au rythme du soleil

Comme le souligne South First, d’après les informations apportées par le médecin indien, l’idéal serait de manger son dernier repas de la journée à 18 heures. Autrement dit, de respecter le rythme du soleil : on prend son dernier repas quand ce dernier se couche, et on mange à nouveau le lendemain quand il se lève.

Mais comme il est souvent difficile de trouver un créneau si tôt, le coach en métabolisme Shashikant Iyengar conseille de le faire à 19 heures. Un autre médecin, toujours interrogé par South First explique que pour respecter au maximum le rythme du corps, il faudrait manger tôt. Mais chacun fait comme il peut, reconnaissent-ils, avant de conseiller d’essayer d’avoir de la régularité sur cette question. S’astreindre un horaire que l’on respecte tous les jours favorise le fonctionnement de l’horloge interne : on digère mieux, on dort mieux…

Les médecins notent que cela peut aussi aider à perdre du poids : le soir, l’organisme produirait davantage d’hormones stéroïdiennes, d’insuline et d’hormones de croissance, qui ont pour point commun de réduire les sucres et de les stocker sous forme de graisse. Autrement dit, ce que l’on mange le soir a plus de risque d’être transformé en gras par notre organisme. Mais en mangeant assez tôt, on limite ce processus et on limite l’apporte calorique de l’organisme sur une plus longue période avant le prochain repas.

Source : South First

Leave a Reply

Your email address will not be published.