Spread the love


Premiers signes de l’âge ? Peau mature ? Rien de mieux que des conseils de pros pour un maquillage frais et naturel, qui minimise les rides et apporte de l’éclat à votre visage.

Quel fond de teint adopter quand on a des rides ?

Les tips du maquilleur

Plus le produit utilisé sera léger, moins il accentuera les sillons. Patrick Lorentz, Global Pro Makeup Artist chez Estée Lauder.

L’idéal consiste donc à opter pour :

  • un sérum de teint poids plume mais couvrant si on a la peau mixte ou normale ;
  • un fond de teint anti-âge enrichi en actifs nutritifs et tenseurs si on a la peau plutôt sèche.

Ensuite, reprend le maquilleur, « pour estomper des rides prononcées, on mélange une touche de stylo lumière avec un soin combleur que l’on vient passer sur les sillons à l’aide d’un pinceau plat pour remplir les creux tout en apportant de la lumière. Évitez la poudre, qui marque les plis : si vous voulez neutraliser des brillances, appliquez-la uniquement sur la zone T. De même, un blush crème confortable donnera de la fraîcheur sans marquer la patte d’oie, tandis qu’un highlighter risque de déposer ses pigments directement dans les sillons ».

L’avis de la cosmétologue

Les sérums de teint sont intéressants : leur galénique reste hyperfluide tout en intégrant des actifs de soin, des huiles végétales et des squalanes pour le confort, et une bonne charge pigmentaire. Mais ils sont moins couvrants qu’un fond de teint classique. Christine Chostakoff, cosmétologue et fondatrice du laboratoire La Cosméteuse.

Comment dissimuler les taches pigmentaires ?

Les tips du maquilleur

« Pour atténuer une zone hyperpigmentée, il suffit de la couvrir à l’aide d’une touche de correcteur corail. Prélevez un soupçon de produit au doigt avant de le tapoter délicatement sur la tache, puis peaufinez en fondant le tout dans la peau à l’aide d’une houppette, sans frotter pour ne pas déplacer le correcteur. Appliquez ensuite une touche d’anticernespar-dessus pour homogénéiser. Les plus pointilleuses pourront poudrer et fixer à l’eau thermale ».

L’avis de la cosmétologue

« Certains produits de teint incluent des actifs dits éclaircissants qui contiennent des inhibiteurs de mélanine. Une bonne option pour compléter l’action de son soin de jour anti-taches. Leur charge pigmentaire est travaillée de façon à estomper les hyperpigmentations par effet d’optique ».

Comment estomper les sillons nasogéniens ?

Les tips du maquilleur

« L’astuce consiste à poser son fond de teint de part et d’autre des sillons pour les rendre moins profonds par effet d’optique. On ne peut pas les dissimuler mais on les rend ainsi moins perceptibles. Surtout si, au préalable, on a pris le temps de passer un stylo-combleur sur les plis ! ».

L’avis de la cosmétologue

« C’est la raison d’être des fillers », approuve Christine Chostakoff. « Ils se présentent sous deux formes : le blur, qui se dépose sur la peau sous forme de poudre Soft Focus très fine et qui réfléchit la lumière pour éviter de marquer la ride, ou un acide hyaluronique de très bas poids moléculaire diffusé dans les sillons à l’aide d’une canule afin de former un maillage super repulpant pour combler de l’intérieur. Si le produit contient un acide hyaluronique de haut poids, il regonfle la peau par l’extérieur. Ces versions, qui privilégient l’aspect ‘soin’, présentent d’ailleurs plus d’intérêt pour la peau ».

Comment maquiller ses paupières quand elles tombent ou sont un peu fripées ?

Les tips du maquilleur

« Attention, tout ce qui brille accentue les rides, les creux et les défauts. Plus la peau est marquée, plus il faut opter pour des couleurs douces et mates. Vous pouvez aussi utiliser un eye primer, base de maquillage spécialement conçue pour le contour de l’œil et la paupière, qui défroisse les ridules et empêche les fards de migrer. Si l’œil tombe,étirez un trait de crayon gras sur le tiers externe de la paupière jusqu’au coin puis dégradez-le vers le haut afin de remonter le regard par effet d’optique. Mais oubliez le liner qui alourdit le regard ».

L’avis de la cosmétologue

« Les fards les moins susceptibles de migrer sont ceux bénéficiant d’une technologie waterproof à la formule hydrophobe cireuse ou très siliconée, ou contenant des résines polymères qui plaquent le produit comme une laque et stabilisent les pigments ».

Comment bien choisir et poser son mascara ?

Les tips du maquilleur

« Avec le temps, les cils ont tendance à s’affiner et à se clairsemer. Ce qui se remarque particulièrement si on continue à charger la frange inférieure comme quand on avait 25 ans. Pour un maquillage des yeux rajeunissant, choisissez de préférence un mascara brun qui créera moins de démarcations en racine (car le cil qui vieillit a tendance à blondir) et oubliez les formules épaisses qui créent des pâtés. Pour ouvrir le regard, misez sur une formule allongeante et recourbante qui redonne du corps au cil tout en l’étirant. Si les cils du bas ne sont pas clairsemés, on peut les coiffer en utilisant une fine brosse interdentaire imprégnée de mascara : bien divisés et définis, ils donneront l’impression d’un œil plus grand ».

L’avis de la cosmétologue

« La brosse d’un mascara n’a rien d’un argument marketing », confie Christine Chostakoff, d’où la recherche et les brevets dont elle fait l’objet ! « Pour allonger le cil, les picots des brosses en silicone donnent de bons résultats : moins nombreux et plus espacés, ils étirent et déploient davantage car ils sont moins chargés de matière. Leur formule contient des microfibres qui se collent sur le poil pour le rendre plus long ».

Quel crayon et quelle forme adopter pour ses sourcils ?

Les tips du maquilleur

« Quand leur ligne se fait moins nette, qu’ils blanchissent ou se clairsèment, le regard devient plus terne et fatigué. Pour structurer le visage, redessinez-les en commençant par les coiffer vers le bas. Repassez légèrement leur ligne au crayon et recoiffez vers le haut avant de les fixer à l’aide d’un gel transparent. La pointe du sourcil doit être alignée avec le coin externe de l’œil : vous pouvez poser un crayon à la base de l’aile du nez et le faire pivoter pour vérifier sa longueur. Trop longue, retirez les poils qui dépassent, trop courte, redessinez-en quelques-uns. Et pour trouver la bonne teinte, fiez-vous à celle de vos racines (dans le doute, optez pour la teinte plus claire) ».

L’avis de la cosmétologue

« Le choix d’un crayon à sourcils peut être ardu : trop sec, il ne marque pas, trop gras, il coule. Si votre crayon vous semble sec, appliquez un peu de crème hydratante sur vos sourcils avant de les redessiner ! ».

Quelle couleur de rouge à lèvres choisir ?

Les tips du maquilleur

« Au fil du temps, la différence de pigmentation entre les lèvres et leur contour a tendance à s’estomper. Pour redéfinir leur dessin, poser un crayon avant son rouge peut s’avérer très utile ! Si au contraire elles deviennent un peu violettes, il suffit d’y appliquer une touche de fond de teint pour retrouver une toile vierge ».

Côté couleurs, « comme elles s’affinent, on oublie les couleurs fortes et foncées comme le grenat ou le violet qui durcissent », indique Patrick Lorentz.

  • « Si vous avez le teint plutôt mat, privilégiez les rouges contenant une pointe de bleu qui apportent un effet bonne mine instantané. Autre option, le fuchsia et son action anti-terne qui chasse la fatigue à grand renfort de pigments vibrants ;
  • Si vous avez la peau plutôt claire, optez pour un joli bordeaux ou un brun chocolat pour les grandes occasions, et le reste du temps, testez les rouges additionnés d’un soupçon d’orangé ;
  • Si vous êtes rousse, misez sur un corail qui rappelle subtilement l’orangé de vos cheveux et de vos taches de rousseur. Les vrais rouges vous conviennent également, à condition de rester dans les tons chauds ».

Les 3 couleurs qui rajeunissent à tous les coups

  1. Tendre et très doux, le framboise réveille n’importe quelle carnation et s’accorde à tous les iris. Le jour on le choisit rose un peu sage et le soir, plus soutenu et tirant sur le bordeaux ;
  2. Version abricot, pèche ou tangerine, l’orangé offre aux lèvres une cure de vitamine C et apporte au passage une bonne dose de peps aux mines fatiguées. Lumineux et flashy sans être trop sophistiqué, c’est un nouveau classique ;
  3. Glamour et ultraféminin, le vrai rouge reste, quant à lui, la couleur qui apporte à coup sûr une bonne dose d’éclat. Pour le rendre portable dès le matin, redessinez juste la commissure et le contour des lèvres au crayon puis tapotez la texture au doigt pour un effet bouche mordue moins sophistiqué mais tout aussi lumineux.

Et côté texture, quel rouge à lèvres choisir ?

Les tips du maquilleur

« Les textures mates amincissent et marquent les ridules en plus d’assécher les lèvres. Dirigez-vous plutôt vers des textures satinées qui apportent du relief à la bouche et illuminent le teint en créant des reflets sur la peau. Pour capter encore davantage la lumière, misez sur un gloss repulpant. Peur de trop briller ? Vous pouvez vous contenter de poser un pois de produit au cœur des lèvres pour les lustrer en toute discrétion, ou par-dessus votre rouge habituel pour un effet galbant ».

L’avis de la cosmétologue

« Pour obtenir un effet mat, on a besoin de créer une surface irrégulière (non lisse) sur les lèvres, on ajoute donc beaucoup de poudres dans les formules… et elles viennent absorber toute l’humidité, laissant les lèvres très sèches. Le rendu est sophistiqué, mais il faut être prête à l’assumer, un peu comme les talons très hauts ! De même les encres à lèvres (eau + colorant) ne nourrissent pas la peau et les jumbos, ces gros crayons colorés uniquement constitués de gras, ont tôt fait de filer ! Idéalement,choisissez un rouge crémeux et riche en actifs soin ou un gloss-huile souple et agréable à porter grâce à sa texture gélifiée ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *