Spread the love


En France, cette relation est mise en lumière par Santé publique France, qui estime qu’environ 655 000 personnes âgées de 18 à 74 ans seraient hypertendues en raison d’une consommation excessive d’alcool. Ce chiffre alarmant souligne l’importance de sensibiliser le public aux effets néfastes de la consommation d’alcool sur la pression artérielle.

Outre les risques bien connus pour le foie et le cerveau, l’alcool représente un facteur de risque important pour l’hypertension, exposant ainsi les individus à un large éventail de complications cardiovasculaires. Les accidents vasculaires cérébraux (AVC), les syndromes coronaires aigus, l’insuffisance rénale chronique, l’insuffisance cardiaque, les troubles du rythme ou neurocognitifs sont autant de conséquences potentielles de l’hypertension artérielle non contrôlée.

Afin d’éduquer la population sur les niveaux de consommation d’alcool à ne pas dépasser, Santé publique France et l’Institut national du cancer ont établi des repères de consommation d’alcool. Ces repères visent à informer les individus sur les quantités d’alcool à consommer pour limiter les risques pour leur santé. Cependant, malgré les campagnes de sensibilisation et les efforts déployés pour faire connaître ces recommandations, un quart des personnes interrogées dépassent ces repères, ce qui soulève des préoccupations supplémentaires en matière de santé publique.

Selon les recommandations de Santé publique France, il est recommandé de ne pas consommer plus de 10 verres d’alcool standard par semaine et de limiter la consommation quotidienne à 2 verres standard maximum. De plus, il est recommandé d’avoir des jours sans consommation d’alcool pour réduire les risques pour la santé. Cependant, même en respectant ces recommandations, il est important de noter que l’alcool reste dangereux pour la santé et peut avoir des conséquences néfastes sur le long terme.

Il est essentiel pour les individus de prendre conscience de l’impact de la consommation d’alcool sur leur santé et de suivre les recommandations pour réduire les risques associés à cette habitude. En outre, une sensibilisation continue et des efforts pour encourager des comportements de consommation d’alcool responsables sont nécessaires pour protéger la santé publique et réduire la prévalence de l’hypertension artérielle liée à la consommation d’alcool.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *