Spread the love


Légume ou fruit : est-ce que les tomates crues sont caloriques ?

Au sens botanique du terme, la tomate est un fruit, car elle est l’organe comestible d’une plante à fleurs, dont elle est le produit. Selon cette définition botanique, la courgette, l’aubergine, le concombre ou encore le potiron sont également des fruits. 
Cependant, au sens diététique du terme, ces végétaux sont tous des légumes, car bien qu’issus d’une fleur, leur faible teneur en glucides les rend assimilables à des légumes et non à des fruits. 

Les tomates crues apportent ainsi 20 calories et 2,5 g de glucides seulement pour 100 g, ce qui en fait un légume peu sucré, puisqu’en moyenne, les légumes apportent 30 calories et 3 g de glucides pour 100 g. 

Quid des tomates cerises ?

Les tomates cerises sont à la fois plus petites, et plus concentrées en nutriments, et donc en glucides. 
Elles sont donc légèrement plus caloriques que les tomates ordinaires, et apportent en moyenne 34 calories et 5,6 g de glucides pour 100g. Mais les tomates cerises restent des légumes modérément caloriques, bourrés de micronutriments et donc des aliments essentiels à l’équilibre alimentaire et à la couverture de nos besoins nutritionnels. 

Est-ce que manger de la tomate est bon dans le cadre d’un régime pour perdre du poids ?

Comme tous les légumes, qu’ils soient plus ou moins sucrés, les tomates sont des aliments essentiels dans le cadre d’un régime minceur. Elles apportent des minéraux, des fibres, des vitamines, des pigments antioxydants, elles contribuent à la satiété et elles permettent de mettre de la couleur et des saveurs dans l’assiette. 

Quelle quantité de tomates peut-on manger par jour et peut-on en manger tous les jours ?

Les fruits et légumes sont des aliments qui doivent être présents chaque jour, et même idéalement à chaque repas, au sein d’une alimentation équilibrée. Bien qu’il soit recommandé de varier au maximum ses menus, afin de couvrir l’ensemble de nos besoins en vitamines et minéraux, il n’est pas déconseillé de manger des tomates chaque jour, tant qu’elles sont associées à d’autres légumes. 
Une personne adepte de tomates en salade peut ainsi tout à fait consommer sans restriction, de la salade de tomate chaque jour en début de repas. On lui recommandera cependant de varier tant que possible les légumes qu’elle consommera par ailleurs. 

Fibres, vitamines, antioxydants : Quels sont les vertus et bienfaits santé de la tomate ?

Ce légume star du potager, en plus de faire le bonheur de nos papilles, regorge de bienfaits santé.
Tout d’abord, rappelons qu’elle possède une faible densité calorique mais une forte densité nutritionnelle. Traduction : elle apporte peu de calories mais énormément de précieux micronutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments), ce qui fait d’elle un aliment de choix, aussi bien pour la santé que pour la perte de poids. 
Côté vitamines, la tomate est une excellente source de pro-vitamine A, de vitamine C et de vitamine E, toutes trois antioxydantes.  Et sur le plan minéral, elle contient une dose importante de magnesium, de potassium, de manganèse et de phosphore. 
Ses teneurs en fibres et en eau font d’elle un allier efficace pour booster les transits paresseux, sans pour autant provoquer de désordre intestinaux. Les personnes les plus sensibles pourront toutefois éplucher et épépiner la tomate avant de la consommer, afin de mieux la digérer. 
Mais la grande spécificité de la tomate réside dans sa très grande teneur en lycopène, le pigment responsable de sa jolie couleur rouge.

Le lycopène serait l’un des plus puissants antioxydants, et il  appartient à la famille des caroténoïdes. Il permet donc de protéger les cellules de notre corps contre les dommages causés par les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré et de nombreuses maladies qui y sont liées.

Plusieurs études ont ainsi étudiés l’effet protecteur de ce pigment antioxydant sur des cancers, et en particulier sur le cancer de la prostate (1 et 2). Une méta-analyse menée en 2013 (3) a par ailleurs révélé qu’une consommation plus élevée de caroténoïdes – dont le β-carotène, l’α-carotène, le lycopène, la β-cryptoxanthine, la lutéine et la zéaxanthine – réduisait le risque de cancer de l’œsophage. 
Notons toutefois que pour profiter des vertus anti-cancer du lycopène, il est préférable de déguster la tomate cuite, ce qui le rend plus facilement assimilable par l’organisme et renforce son action. Il suffirait ainsi d’une trentaine de minutes de cuisson pour que l’absorption du lycopène soit optimale. Toutefois, la cuisson détériore certaines vitamines, dont la précieuse vitamine C : l’idéal est donc d’alterner la consommation de tomates crues et de tomates cuites.

Sauces tomates, tomates farcies : font-elles grossir ?

Lorsqu’on parle de “sauce”, on pense souvent à “calories” et “graisses”. Mais contrairement à la majorité des sauces (béarnaise, mayonnaise, pesto, hollandaise, aïoli etc …), la sauce tomate peut facilement être légère et peu calorique, si tant est que l’on n’ait pas la main trop lourde sur l’huile. 
Il suffit pour cela de la préparer soi-même, avec des oignons, de l’ail, des aromates (origan, basilic), et juste un petit filet d’huile d’olive. 
Les sauces tomates industrielles peuvent être de bonnes alternatives, à condition de ne pas être trop riches en matières grasses. Il suffit pour cela de veiller à ce qu’elles affichent une teneur en lipides inférieure à 5 g pour 100 g. 

Les tomates farcies quant à elles, sont le plus souvent préparées avec un mélange de viande hachée et de chair à saucisse, à savoir une farce riche en graisses. Pour rendre ce plat plus sain et compatible avec un régime minceur, il est préférable de le préparer avec une viande maigre hachée, tel que du boeuf haché à moins de 10% de MG. Accompagnées d’un féculent à index glycémique bas, tel que du riz basmati semi-complet ou des pâtes al dente, ces tomates farcies maison deviennent un vrai plat minceur. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.