Spread the love


Comment faire la fête et boire de l’alcool sans souffrir d’une atroce gueule de bois le lendemain matin : la réponse à cette question est au coeur de nombreuses recherches. Les chercheurs chinois misent sur des probiotiques génétiquement modifiés qui atténueraient les effets de l’alcool. Les chercheurs suédois ont mis au point un complément alimentaire à base de bactéries qui dégradent l’alcool dans l’organisme.

Dans une nouvelle étude, les chercheurs suisses de l’École polytechnique fédérale de Zürich affirment quant à eux, avoir mis au point un gel capable de dégrader l’alcool dans le tube digestif avant qu’il ne passe dans le sang.

Une diminution de 60% de l’alcoolémie

Lorsqu’il est consommé, l’alcool passe dans l’estomac et l’intestin, où il est absorbé dans la circulation sanguine, puis transporté vers le foie. C’est là que la plus grande partie de l’alcool est décomposée, notamment en acétaldéhyde, une substance qui détruit le foie. Les premiers tests du gel, qui ont pour l’instant été menés uniquement sur des souris, montrent que l’absorption de ce gel diminue l’alcoolémie de près de 60% dans les cinq heures qui suivent la consommation d’alcool et qu’en outre, cela stoppe la production d’acétaldéhyde par le foie.

« Le gel transforme l’alcool en acide acétique sans produire d’acétaldéhyde », explique Raffaelle Mezzenga, principal auteur de l’étude. S’il est ingéré avant ou pendant la consommation d’alcool, il le transforme avant qu’il ne pénètre dans la circulation sanguine.

Objectif : réduire les effets de l’alcool

Ce gel « ne doit en aucun cas inciter à une consommation excessive » insiste le chercheur qui imagine la future utilisation de ce gel par « des personnes qui ne veulent pas renoncer à l’alcool, mais qui ne veulent pas surcharger leur organisme et qui ne sont pas intéressés par les effets enivrants de l’alcool ».

Des tests cliniques sont encore nécessaires avant que ce produit ne soit autorisé pour les êtres humains. Mais les chercheurs s’attendent à ce qu’il diminue aussi les effets de la gueule de bois.

Source : Single-site iron-anchored amyloid hydrogels as catalytic platforms for alcohol detoxification, Nature, mai 2024

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *