Spread the love


Lundi 15 mai 2023, sur le plateau du « 8h30 franceinfo », le ministre de la Santé a annoncé que l’hexahydrocannabinol (HHC) allait bientôt être interdit en France. François Braun plaide pour une interdiction « le plus rapidement possible ». Et de compléter : « Dès que j’ai l’avis des scientifiques sur cette classification. C’est une affaire de semaines ». Le ministre de la Santé assure que ce dérivé de synthèse du cannabis « profite d’une faille de classification. Ils ne sont pas classés comme produits stupéfiants. Je pense très honnêtement qu’ils le seront rapidement maintenant ».

Actuellement, ces produits sont vendus sous forme de fleurs ou de liquide à vapoter sur internet ou dans des boutiques avec les mêmes « effets psychotropes importants » que le cannabis rappelle François Braun. « Il y a un trou dans la raquette qu’il faut combler rapidement pour ne plus avoir cette vente libre qui est tout à fait anormale », a conclu le ministre. Un rapport devrait être rendu par l’ANSM « dans le courant du mois de juin ». Le HHC ne contient pas de THC (le principe actif du cannabis), mais des molécules qui imitent les effets du cannabis.

De quoi s’agit-il ? Interrogé par 20 Minutes, le Pr Laurent Karila, psychiatre addictologue à l’hôpital Paul-Brousse rappelle que le HHC, ou « n’est pas naturellement issu de la plante de cannabis, c’est une création chimique. Le HHC a fait son apparition en France il y a quelques mois, mais il est arrivé plus tôt dans d’autres pays d’Europe. Et a été synthétisé pour la première dans les années 1940 par un chimiste américain ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *