Spread the love


Cette décision était attendue. Au Pays Bas, le gouvernement a annoncé son intention d’élargir l’euthanasie aux enfants de moins de moins douze ans. Le gouvernement a précisé que cette option ne concernait qu’un “petit groupe” de cinq à dix enfants de moins de douze ans par an, “pour qui les options de soins palliatifs ne suffisent pas à soulager leurs souffrances”.

Cela concernera les enfants atteints d’une « maladie ou d’un trouble si grave que la mort est inévitable et […] attendue dans un avenir prévisible », a précisé le ministre néerlandais de la Santé Ernst Kuipers. Dans une lettre au Parlement, il a précisé que cette aide à mourir serait proposée “lorsqu’il s’agit de la seule alternative raisonnable pour un médecin de mettre fin aux souffrances désespérées et insupportables de l’enfant”.

Une réévaluation dans les prochaines années

Depuis février 2014, la Belgique était le premier pays au monde à autoriser sans limite d’âge les mineurs “en capacité de discernement” à choisir l’euthanasie. Au Pays Bas, la décision pourrait également être prise par les parents, en consultation avec les médecins, si l’enfant n’est pas en mesure de faire ce choix. Cette nouvelle disposition devrait être publiée cette année et pourrait être réévaluée quelques années après son entrée en vigueur. Selon les chiffres officiels, 8 700 personnes ont eu recours à l’euthanasie au Pays Bas l’année dernière. La majorité des patients souffraient d’un cancer en phase terminale.

En France, Emmanuel Macron espère une loi sur la fin de vie d’ici la fin de l’été. “Vous insistez à raison pour que jamais une aide active à mourir ne [soit] réalisée pour un motif social, pour répondre à l’isolement qui parfois peut culpabiliser un malade qui se sait condamné à terme”, a déclaré le président de la République. Le chef de l’État a fermé la porte à toute aide à mourir pour les mineurs. “Ces quelques lignes rouges me paraissent utilement encadrer l’hypothèse d’un modèle français de la fin de vie et constituent notre point de départ”, a-t-il souligné.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *