Les inégalités de genre pourraient modifier certaines parties du cerveau des femmes

Spread the love


L’inégalité entre les sexes serait visible au niveau du cerveau. C’est du moins ce qui ressort d’une nouvelle étude scientifique, parue le 8 mai 2023 dans la revue PNAS (Source 1).

Des chercheurs ont ici passé au crible 7 876 IRM de personnes résidant dans 29 pays différents. Dans les pays où les inégalités de genre étaient les plus fortes, ils ont alors constaté que l’épaisseur corticale de l’hémisphère droit du cerveau des femmes était plus mince que celle des hommes. Une différence qui n’était pas présente dans les pays plus égalitaires.

Un environnement social défavorable, synonyme de stress

Notre analyse suggère que certaines différences sexuelles dans la structure cérébrale sont associées à l’environnement social défavorable dans lequel vivent de nombreuses femmes”, a ainsi déclaré le Dr Nicolas Crossley, coauteur de l’étude, dans un communiqué (Source 2). “Ces changements étaient particulièrement localisés dans les régions du cerveau impliquées dans le contrôle des émotions et qui sont également affectées dans les troubles liés au stress tels que la dépression et le trouble de stress post-traumatique. Nous pensons donc que ce que nous voyons est l’effet du stress chronique sur le cerveau des femmes dans des environnements inégalitaires”, a-t-il précisé.

L’équipe explique que le stress affecte les connexions neuronales, ce qui se traduirait par cet amincissement du cortex à l’IRM. Cela dit, les scientifiques soulignent que d’autres mécanismes pourraient également être impliqués, tels que les opportunités réduites pour les femmes, notamment en termes de scolarité, ce qui conduirait à un développement plus faible des connexions neuronales.

Cette recherche a le potentiel de façonner les politiques d’égalité des sexes mais nécessite une étude plus approfondie pour aider à examiner plus en détail comment et quand cela se produit”, a ajouté le Dr Crossley.

Parmi les 29 pays concernés par l’étude, citons plusieurs États américains, le Royaume-Uni, le Japon, la Chine, le Mexique, l’Espagne, la Turquie, la France, la Colombie, le Brésil, l’Argentine, l’Inde ou encore l’Afrique du Sud.

Quant aux inégalités hommes-femmes, elles ont été mesurées à l’aide de l’indice d’inégalité entre les sexes des Nations Unies et de l’indice mondial de l’écart entre les sexes du Forum économique mondial.

Leave a Reply

Your email address will not be published.