Spread the love


Les collyres mydriatiques, qui servent à préparer l’œil à un examen ophtalmologique, sont parfois mal utilisés chez les enfants. Ils peuvent entraîner des effets indésirables graves, parfois mortels, a averti ce mercredi l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Ces collyres permettent de dilater la pupille et forcent la mise au repos de l’accommodation de l’œil. Mal administrées, ces gouttes ophtalmiques peuvent passer dans la circulation sanguine et atteindre le système digestif, cardiovasculaire et/ou nerveux central, en particulier chez de très jeunes enfants, souligne l’ANSM. Or des « effets indésirables graves, parfois mortels » sont régulièrement remontés.

Respecter strictement la posologie

Pour éviter les effets indésirables et prévenir le risque de surdosage, « il est indispensable de respecter les contre-indications précisées dans les notices », précise l’ANSM. Il faut en outre veiller à suivre et respecter les modalités d’administration du collyre et les posologies maximales.

Après l’administration du collyre, il est aussi recommandé d’appuyer « sur l’angle interne de l’œil de l’enfant pendant une à deux minutes » et « d’essuyer la joue de l’enfant » afin d’éviter toute ingestion ou absorption par contact avec la peau et de limiter ainsi le passage du produit dans la circulation sanguine. En cas d’effet indésirable, il faut contacter immédiatement son médecin ou pharmacien.

Leave a Reply

Your email address will not be published.