Spread the love


Régime : est-ce calorique de manger un chewing-gum sucré ou sans sucre ?

Au rayon confiserie, les chewing-gums sont les premiers du top 3, devant les bonbons et les sucettes. Deux clans s’affrontent : les “sans sucres” et les ordinaires, qui contiennent donc du sucre. 

Les chewing-gums sans sucre sont nés en 1989 avec l’apparition de la marque Freedent®. L’appellation “sans sucre” signifie sans saccharose ou “sucre de table”, qui est le sucre issu de la betterave sucrière ou de la canne à sucre. Pour obtenir leur gout sucré, ces chewing-gums contiennent des édulcorants dits “de charge”, ou polyols, qui sont à différencier des édulcorants intenses. Les édulcorants de charge ont un pouvoir sucrant faible et apportent moitié moins de calories que le saccharose : ce qui signifie qu’ils ne sont pas dénués de calories. Les édulcorants intenses en revanche, ont un pouvoir sucrant très élevé, pour un apport calorique négligeable.

Les chewing-gums sans sucre contiennent essentiellement du xylitol, du sorbitol ou du mannitol, à savoir des édulcorants de charge, Ils ne sont donc pas dénués de calories, puisqu’ils en apportent un peu moins de 230 pour 100g.

Les chewing-gums sucrés, quant à eux, contiennent 90 % de sucre sous forme de saccharose et 372 calories pour 100 g. 

Sachant qu’un chewing-gum pèse environ 2 g, et que l’on en mange rarement plusieurs à la suite, manger quotidiennement un chewing-gum, qu’il soit sans sucre (5 calories l’unité) ou sucré (7,5 calories) n’aura que peu d’impact sur le niveau calorique total de l’alimentation, et donc sur le poids. 

Digestion : est-ce que manger un chewing-gum fait gonfler le ventre ?

L’une des principales particularités des édulcorants de charge contenus dans les chewing-gums sans sucre est qu’ils ne sont que partiellement digérés et ont donc un effet laxatif. Ils sont également susceptibles de provoquer des troubles digestifs – ballonnements et flatulences – responsables de la sensation de ventre gonflé. Par ailleurs, mâcher du chewing-gum favorise la production de salive, qui, une fois déglutie, emporte avec elle de l’air qui provoque éructations et aérophagie. 
Mâcher régulièrement des chewing-gum, à plus forte raison s’ils sont sans sucre, risque donc bien de faire gonfler le ventre. 

Est-ce que les chewing-gums sont mauvais pour la santé ?

Outre le fait qu’ils puissent perturber la digestion, et qu’en excès, ils puissent représenter un apport de sucre conséquent, potentiellement néfaste pour la ligne, on ne peut pas dire que les chewing-gums soient mauvais pour la santé. 

Est-ce que mâcher du chewing-gum donne faim et donc fait grossir ?

Sur ce sujet épineux, les études se suivent et se contredisent. Quand certaines suggèrent que le fait de mâcher pourrait compenser la sensation de faim ou faire passer une envie irrépressible de manger,  d’autres soutiennent qu’il ne s’agit que d’un leurre, et que la sensation de faim serait même amplifiée au repas suivant.

Quid des chewing-gums minceurs ?

Ay rayon des compléments alimentaires pour faciliter la perte de poids, on trouve des chewing-gums minceurs ou brûle-graisse. Ils contiennent généralement des plantes “brûle-graisse” telles que le guarana, le maca, la noix de cola (riche en caféine), et/ou du chrome pour limiter les envies de sucre. 
S’ils peuvent être une petite aide pour diminuer ses apports caloriques et booster le métabolisme, ils ne font pas de miracle, et doivent être accompagnés d’une alimentation équilibrée et idéalement de la pratique d’une activité sportive. 

Y a t-il des bienfaits à mâcher du chewing-gum ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, mâcher du chewing-gum aurait plusieurs bienfaits santé
Tout d’abord, d’après plusieurs études (1), la mastication intensive permettrait de réduire le niveau de cortisol du corps, et donc de faire baisser le stress. 

Les chewing-gums permettent daugmenter la production de la salive et sa concentration en calcium, ce qui contribue à neutraliser les acides de la plaque dentaire pour éviter qu’ils n’attaquent l’émail des dents. Il est toutefois préférable de choisir des chewing-gums non sucrés, puisque contrairement au saccharose (sucre), les polyols sont dit acariogènes.

Parmi les polyols, le xylitol est même connu pour son action protectrice de la plaque dentaire. Les chewing-gums sans sucre seraient donc une bonne prévention aux caries ! 

Enfin, mâcher un chewing-gum serait un très bon remède aux brûlures d’estomac. La mastication rendrait en effet la salive plus alcaline, ce qui neutraliserait les acides et réduirait l’inflammation.

Leave a Reply

Your email address will not be published.