Spread the love


Depuis 2023, le nombre de cas de dengue signalés en France ne fait qu’augmenter. L’année 2024 n’a commencé que depuis cinq mois, et 1 679 cas de dengue importée ont déjà été rapportés. A la même période l’année dernière, ils n’étaient que 131. Sur cette période, précise Santé Publique France, 82% des cas reviennent des Antilles françaises.

Cette maladie est transmise par le moustique Aedes, appelé moustique tigre, actif en France entre mai et novembre, et présent dans 78 départements. Le virus de la dengue circule également dans toute la zone inter tropicale et peut être transmis en France hexagonale et dans d’autres zones tempérées. L’Organisation Panaméricaine de la Santé a alerté de son côté d’une forte augmentation des cas sur son territoire.

Il suffit que le moustique pique une personne infectée, puis une personne saine pour transmettre le virus. Après un délai allant de 3 à 14 jours, la personne ainsi infectée peut développer les symptômes suivants : fièvre de début brutal souvent accompagnée de frissons, de maux de tête, de douleurs rétro-orbitaire, de douleurs articulaires, de nausée et vomissements, et de façon inconstante d’une éruption cutanée.

Protéger soi-même et les autres

La surveillance de la dengue repose sur la déclaration obligatoire des cas, et fait l’objet d’une surveillance renforcée pendant la période d’activité du moustique. Santé publique France appelle à la vigilance des professionnels de santé et des voyageurs à l’approche de la saison d’activité du moustique vecteur du virus. Elle rappelle également les bons gestes à adopter pour se protéger et éviter de se faire piquer :

  • porter des vêtements amples et couvrant ;
  • utiliser des répulsifs anti-moustiques cutanés ;
  • utiliser des ventilateurs ;
  • dormir sous une moustiquaire ;
  • brancher des diffuseurs électriques ;
  • utiliser des serpentins à l’extérieur.

Si vous revenez d’un voyage dans une région où circule le virus de la dengue, il est recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre dans les 15 jours suivant votre retour, en lui signalant votre voyage. Pour éviter de transmettre le virus à d’autres personnes et freiner ainsi la propagation du virus, il est conseillé d’appliquer les mêmes réflexes anti-moustiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *