Spread the love


Le petit-déjeuner est d’une importance cruciale après une nuit de repos, car il fournit à l’organisme l’énergie nécessaire pour faire face à la journée. Bien que l’importance de ce repas soit actuellement remise en cause avec l’émergence de tendances nutritionnelles comme le jeûne intermittent, il reste un repas fondamental, en particulier pour les personnes atteintes de diabète.

D’après les statistiques de l’Assurance Maladie, cette maladie affecte plus de 4 millions de personnes en France. Il est important de noter qu’il y a deux types de diabète. Le type 1 se manifeste par une non-production d’insuline par le pancréas. Le type 2, quant à lui, est caractérisé par une mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules du corps. Ce dernier type se développe graduellement, sans symptômes apparents pendant plusieurs années.

Dans les deux cas, le petit déjeuner doit absolument être maintenu : il permet de constituer des réserves d’énergie, d’éviter les coups de pompe de 11h et de réguler les apports caloriques de la journée. Alors comment le composer ?

Voici le trio idéal pour bien démarrer la journée

« Protéines, fibres et gras : c’est le trio idéal pour bien démarrer la journée d’une personne diabétique, et même pour l’ensemble de la population. Privé de petit déjeuner, l’organisme tente de compenser en envoyant au cerveau les signaux de la faim. Ce qui va provoquer des grignotages et souvent, la consommation de produits sucrés ou gras au cours de la journée », souligne Corinne Fernandez, diététicienne nutritionniste à Paris.

Quels sont les aliments à écarter ?

Avant de dresser une liste des aliments à privilégier, il faut rappeler que les viennoiseries, brioches, confitures, biscuits ou pains au lait ou briochés sont à écarter impérativement. Riches en sucres et en graisses, ils contiennent des conservateurs et parfois des huiles de mauvaises qualités ou des acides gras saturés, facteurs de cholestérol entre autres.

« On peut inclure dans ce repas un fruit entier (surtout pas en jus) comme un ou deux kiwis, une ou deux clémentines, une orange. Puis deux œufs à la coque ou au plat avec très peu de matière grasse. Ensuite on peut enchaîner avec une à deux tranches de pain au levain naturel ou à la farine intégrale. Et 3 ou 4 noix. C’est un repas qui vous apportera beaucoup de vitamines, de fibres, de protéines et de bon gras », recommande l’experte.

Que faire si je n’éprouve pas le besoin de manger le matin ?

Si on n’a pas faim ou pas le temps de manger le matin, on peut emporter le fruit, le pain et les noix pour les consommer plus tard. Mais dans l’idéal, mieux vaut s’arranger en se levant plus tôt si nécessaire, ou vérifier que la veille, le dîner n’a pas été trop lourd. Ce qui pourrait expliquer le manque d’appétit matinal. Et si vraiment, vous êtes diabétique, mais n’éprouvez pas le besoin de manger le matin, ne vous forcez pas. Surtout si vous avez l’habitude de le faire. L’écoute de son corps, des signaux de faim et de ses besoins peut suffire pour ne pas perturber sa glycémie.

Merci à Corinne Fernandez – Diététicienne, expert et nutrition du sport (corinne-fernandez-dieteticienne.com)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *