Spread the love


Les principales causes d’un mauvais sommeil sont le stress, l’anxiété, mais aussi notre mode de vie, basé davantage sur la productivité que le repos selon les spécialistes. Voici selon deux experts du sommeil 5 conseils simples à appliquer pour rejoindre les bras de Morphée. 

1 – Créer une zone tampon

Il est parfois difficile de déconnecter du stress lié au travail une fois rentré à la maison. Pourtant, selon les experts, créer un sas de décompression entre la fin de votre journée et le moment du coucher est primordial. Octroyez-vous un moment de détente en passant du temps avec vos proches ou en lisant un livre par exemple. « Tout ce qui vous aide à vous centrer et vous aide simplement à vous concentrer et à libérer une grande partie de la tension de la journée contribuera alors à favoriser le sommeil« , explique le Dr Annise Wilson, professeur adjoint de neurologie et de médecine à l’Université Baylor.

2 – Faire attention à ce que l’on mange

Manger un repas copieux juste avant de se coucher peut perturber votre sommeil. « Je dirais que manger un repas copieux a un impact simplement parce que cela revient à confier à votre corps un travail très important juste avant de dormir à un moment où les choses sont censées s’arrêter« , a déclaré Molly Atwood professeur adjoint de psychiatrie et de sciences du comportement à la Johns Hopkins School of Medicine. 

3 – Eviter la caféine et l’alcool

Prendre un dernier verre ou un espresso après le dîner peuvent bouleverser le rythme de votre sommeil. L’alcool réduit la qualité du sommeil, et la caféine parce qu’elle est stimulante, impacte la sensation de somnolence. 

4 – Limiter les écrans

On ne le répétera jamais assez, la lumière des écrans d’ordinateur et des téléphones perturbent le rythme circadien, c’est-à-dire notre horloge interne. Comment ? En supprimant la mélatonine, qui aide au sommeil.  

5 – En parler à son médecin

Si aucun des ces conseils ne fonctionne et que vous dormez mal depuis plus d’un mois, les experts conseillent de consulter un médecin. D’autant plus si vos nuits blanches interfèrent avec votre humeur et vos performances. 

Source : Medical Xpress

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *