Spread the love

Le bâtiment de l’ENS Lyon, qui a perdu les copies de français des candidats au concours 2023.
Capture écran Google Maps Le bâtiment de l’ENS Lyon, qui a perdu les copies de français des candidats au concours 2023.

Capture écran Google Maps

Le bâtiment de l’ENS Lyon, qui a perdu les copies de français des candidats au concours 2023.

ÉDUCATION – Mauvaise nouvelle pour les candidats à l’École normale supérieure (ENS) de Lyon. Les prétendants à cette prestigieuse école au concours très sélectif devront repasser l’épreuve de composition française, en raison de la perte de copies, a indiqué l’école ce jeudi 4 mai.

« Une enveloppe de copies de l’épreuve de composition française, qui a eu lieu le 13 avril, n’est pas parvenue au service admission et concours de l’ENS de Lyon, après avoir été expédiée par un centre d’écrit le 17 avril », précise l’ENS Lyon dans un communiqué.

Selon l’établissement, « le transporteur a déclaré les avoir déposées à l’ENS de Lyon le 21 avril, sans preuve formelle de réception. Depuis, l’ENS de Lyon a déployé tous les moyens pour retrouver ces copies, en faisant également appel au prestataire mandaté par le centre expéditeur ».

« Au bout d’une semaine de recherches infructueuses, l’ENS de Lyon s’est résolue à déclarer ces copies définitivement perdues. Le 2 mai, (…) décision a été prise d’annuler l’épreuve et d’organiser une épreuve de remplacement ».

Un concours très sélectif

« L’ENS de Lyon mesure l’impact de cette décision, tout particulièrement pour les candidates et candidats amenés à recomposer. Néanmoins c’est la seule qui nous permette en pareil cas de préserver le principe d’égalité entre toutes et tous, constitutif de la légalité des concours nationaux », assure l’école qui « présente ses plus sincères excuses ».

L’épreuve de remplacement se déroulera le samedi 13 mai, de 9 heures à 15 heures, selon un message transmis aux candidats, et dont l’AFP a obtenu copie. Sur Twitter, nombre d’entre eux dénoncent cette situation, pointant par exemple, « un sacré irrespect pour les élèves et les professeurs », peut-on lire sur le compte d’une candidate.

D’autres messages postés par des candidats en colère sont beaucoup plus violents. Les candidats concernés — quelque 4 400 pour une centaine de places — sont pour la plupart issus d’une classe prépa littéraire et ont passé au moins deux ans à étudier pour ce concours très sélectif.

Le concours de l’ENS Lyon avait déjà été perturbé cette année, avec le report de dix jours de l’épreuve de spécialité de géographie « en raison de la divulgation par erreur du sujet d’épreuve de commentaire de carte géographique dans un centre d’écrit », avait indiqué l’école en avril.

À voir également sur Le Huffpost :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *