Spread the love


Définition, qu’est-ce que le thé ?

Le thé est une boisson aromatique chaude ou froide préparée à partir des feuilles séchées de la plante Camellia sinensis. Cette plante qui est principalement cultivée en Asie mais aussi en Afrique trouve progressivement sa place aussi en Europe, même si ses cultures sont encore assez confidentielles : Bretagne, dans les Cévennes, les Hautes-Pyrénées…

Quelle est la composition du thé ?

  • Le thé contient de la théine (équivalent à la caféine) qui est responsable de son effet stimulant. Sa quantité est variable selon le type de thé ;
  • De la théobromine et de la théophylline, d’autres substances stimulantes ; 
  • Du fluor : 20 à 25 mg pour un sachet ;
  • Des polyphénols, véritables molécules antioxydantes, comme les flavonoïdes et les catéchines, en quantités importantes : 175 mg environ pour une tasse de 180 ml. Ces substances antioxydantes luttent contre les effets des radicaux libres sur les cellules du corps ; 
  • Des tanins : ils se trouvent en moindres quantités dans le thé vert que dans le thé noir. Ceux-ci inhibent l’absorption des sels minéraux et plus particulièrement du fer non héminique (d’origine végétale). 

Est-ce que le thé est calorique ?

La réponse est non. Le thé bu nature ne présente presque aucun apport énergétique soit 0,063kcal/100g (source 1), il faut bien sûr éviter de l’accompagner de crème, de lait ou de gâteaux en tout genre afin de ne pas faire grimper son taux de calories…au risque de se retrouver avec des kilos non désirés. 

Dans quels cas le thé peut-il faire grossir ?

Thé infusé sucré

Si la substance du thé est non calorique, le fait d’y ajouter du sucre change la donne et pourrait bien faire grossir à forte dose. Sachant qu’un morceau de sucre de 4 g comptabilise en moyenne 16kcal, le score de calories pourrait vite augmenter au fil du nombre de tasses de thé sucré bu dans la journée. “Si vous aimez le thé sucré, il sera préférable de choisir un sucre à indice glycémique bas (IG) type sucre de fleur de coco (IG compris entre 25 et 35) plutôt qu’un sucre à IG plus élevé : 70 (qu’il soit de canne ou de betterave, blanc ou roux). “Consommer à IG bas, permettra d’éviter le stockage des graisses” complète la diététicienne Alexandra Murcier. En raison des calories et glucides présentes dans le lait et la crème, il sera également déconseillé de le faire pour les personnes qui boivent du thé plusieurs fois par jour et de manière quotidienne

Les thés édulcorés : fausse ou bonne idée ?

Selon un communiqué de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), les édulcorants ne devraient pas être utilisés pour réduire le poids corporel. “L’utilisation de ces édulcorants sans sucre ne confère aucun avantage à long terme dans la réduction de la graisse corporelle chez les adultes ou les enfants.” L’institution ajoute “que ces faux sucres pourraient même “avoir des effets indésirables potentiels sur la santé” en cas d’utilisation à long terme” (source 2). Alors sauf en cas de diabète où ces édulcorants pourraient être indiqués, mieux vaudrait se passe de sucre tout court en buvant son thé.

Le thé durant la pause “tea time”

S’il faut admettre que cette tradition de la pause “Tea Time”, parfois prise dans un salon de thé, joue un rôle social (source 3), il faut aussi reconnaître qu’elle pourrait aussi un lien avec la prise de poids en raison des pâtisseries qui l’accompagnent. Si c’est votre cas, pour se faire plaisir tout en soignant sa silhouette, la nutritionniste, Alexandra Murcier conseillera de “privilégier des gâteaux à indice glycémique bas pour éviter de faire grimper la glycémie dans le sang et ainsi limiter sa prise de poids.”

Comment expliquer l’envie de sucre avec le thé ? (ENCADRE)

 L’amertume du thé peut expliquer pourquoi certaines personnes cherchent à contrebalancer cette boisson chaude en l’accompagnant d’une préparation sucrée” détaille la praticienne en nutrition, Alexandra Murcier.

Thé à l’achat : les pièges à éviter pour limiter la prise de poids

Soyez vigilant à certains thés aromatisés proposés en magasin, car certains peuvent contenir de minuscules pastilles de sucre qui se dissolvent dans l’eau lors de l’infusion. Ce type de thé s’identifie généralement grâce à des messages marketing évocateurs type “saveur poire-chocolat”, “tartelette au citron”…

Les thés de grandes enseignes de café. Selon une étude réalisée par l’ONG britannique Action on Sugar au Royaume-Uni et relayée par le quotidien britannique The Guardian (source 4), 98% des boissons chaudes servies dans ces enseignes spécialisées contiennent un niveau excessif de sucre. Et sur le podium des plus sucrées, on retrouve à la première place le thé aux fruits de chez Starbucks, le “hot spiced fruit raisin“, en version “venti” soit 568 ml. Avec 25 cuillères de sucre, il apporterait trois fois la quantité de sucre journalière recommandée par l’OMS pour un adulte soit 6 cuillères à café environ par jour (source 5). En seconde position, le “chaï latte” de Costa (mélange de thé indien épicé et de lait fouetté), qui totalise 20 cuillères de sucre.

Le thé nature ne fera donc certainement pas grossir à condition bien sûr de le boire sans sucre et de ne pas l’accompagner de pâtisseries ni de biscuits riches en matières grasses et sucres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *