Spread the love


Le saumon fait-il grossir ?

Le saumon, qu’il soit nature ou fumé, fait partie des poissons gras. Par conséquent, il a tendance à être boudé dans le cadre d’un régime minceur. À tort. Aurore Lavergnat, diététicienne-nutritionniste, détaille ses apports caloriques et lipidiques aux 100 g : « Le saumon cru sauvage apporte 166 calories et 9 g de lipides quand le saumon cru d’élevage est un peu plus calorique et gras avec 194 kcal et 12 g de lipides.Quant au saumon fumé, il fournit 178 calories et 9 g de lipides. »

Une fois le saumon cuisiné, ses apports caloriques changent légèrement :

  • le saumon cuit à l’eau apporte 193 calories,
  • le saumon cuit à la vapeur 195 calories,
  • le saumon cuit au four 210 calories,
  • et le saumon grillé 223 calories.

À titre d’exemple, certaines viandes apportent plus de calories et, pourtant, on les consomme même dans le cadre d’un régime minceur : l’onglet grillé en fournit 224 aux 100 g et 14 g de lipides, la langue de bœuf bouillie 262 calories et 17 g de lipides, une côte de veau grillée 235 calories et 15 g de lipides, une épaule de veau rôtie : 244 calories et 14 g de lipides, une côte d’agneau grillée 248 calories et 17 g de lipides.

Pourquoi les oméga-3 sont importants dans le cadre d’un régime minceur

« Le saumon renferme principalement des acides gras mono et poly-insaturés comme le DHA, l’EPA, les oméga-3 », précise la diététicienne-nutritionniste. Or, les acides gras essentiels oméga-3 sont très importants dans le cadre d’un régime minceur. Alors que nous consommons trop d’acides gras oméga-6, la consommation d’acides gras oméga-3 permet de rétablir un certain équilibre, de limiter l’inflammation de l’organisme et de réduire la prise de poids car ces acides gras essentiels, uniquement apportés par l’alimentation, favorisent la mobilisation des graisses comme source d’énergie.

Le saumon représente également un bon apport en protéines : entre 22 et 25 g aux 100 g. Les protéines sont importantes dans le cadre d’un régime minceur : « elles apportent rapidement un sentiment de satiété et elles favorisent la réduction de la masse grasse », explique la diététicienne-nutritionniste.

Quelle quantité de saumon par jour ? Avec quelle cuisson ?

Côté quantité, « comptez entre 130 g et 150 g pour une portion, précise Aurore Lavergnat. Et pour le mode de cuisson, optez, de préférence pour la cuisson vapeur, en papillote ou au four, avec simplement un filet de citron, des herbes aromatiques ou des épices. » Aucune raison donc de se priver de saumon dans le cadre d’un régime !

Est-ce que le saumon fumé est bon pour un régime ?

« Comme le saumon, le saumon fumé peut tout à fait être intégré dans les menus d’un régime minceur », rassure la diététicienne.

Est-ce que le saumon fumé est calorique ?

Il apporte 178 calories et 9 g de lipides aux 100 g, soit moins que du hareng fumé qui lui, renferme 200 calories, ou que de la morue séchée avec 322 calories ! 100 g de saumon fumé sont équivalents à 100 g d’escalope de veau ou de cuisse de poulet, côté calories.

Toutefois, il ne faut pas en abuser, mais pour une autre raison : sa teneur en sel. Une belle tranche de saumon fumé en apporte environ 1 g. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 5 g de sel par jour. Ce qui correspond à une cuillerée à café. Or, la consommation moyenne mondiale se situe plutôt autour de 10 g, soit le double ! En cas de régime minceur, il est intéressant de limiter sa consommation de sel car « le sel favorise la rétention d’eau, précise Aurore Lavergnat. Mais pas seulement ! Il a tendance également à aiguiser la sensation de faim. »

Alors, du saumon fumé, oui, mais modérément. De toute façon, pour manger équilibré, rien ne vaut la variété !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *